UA-105021232-1

dimanche, 16 juillet 2017

Vivement le Festival de Verbier

Comme chaque année depuis des lustres, le Festival de Verbier offre son rituel musical à 1500 mètres altitude ...

Du 21 juillet au 6 août 2017, les plus grands musiciens du monde viendront égayer le coeur des Alpes suisses.

Le florilège symphonique se décline selon le principe désormais codifié - y déroger serait sacrilège et source de déception - de la diversité des genres : orchestres de chambre, récitals, concerts lyriques rassembleront les stars et les espoirs.

Pour cette 24ème édition, le spicilège des répertoires sauront à nouveau conquérir le public sensible à ce patrimoine immatériel de l'humanité qu'est la musique sans laquelle vie serait "tout simplement une erreur, une fatigue, un exil", à l'instar de la célèbre formule consacrée nietzschéenne.

 

 

 

Tout le programme de la 24ème édition ici

verbier.jpg

 

 

 

 

 

10:16 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 02 juillet 2017

Le bonheur au fil de la Sorgue au coeur de la Provence (II)

Des expositions thématiques surprenantes à la Fondation Villa Datris

 new-slide1test2.jpg« Comment la nature s’insurgerait-elle, sinon par la voix du poète ? », interrogeait René Char, natif de l’Isle Sur Sorgue. On pourra rajouter « par la main de tout artiste. Haut lieu voué à la sculpture contemporaine, la Villa Datris ravive l’enchantement du monde depuis 2011, en prise directe avec les éléments de l’environnement naturel avec son jardin sis au bord de la rivière … les lumières du Sud,  le souffle du vent, l’eau vive, la végétation. L’exposition actuelle qui se déroulera jusqu’au 1er novembre présente un florilège de se sculpteurs de renommée internationale venus de partout liés par ce désir de rendre vivant ce qui apparaît comme inerte en le transformant en une œuvre d’art vivante étonnante. Why does Strange fruits always look so sweet de Johan Creten ou All about Happiness de Jayoi Kusama donnent le ton ; source d’inspiration autant que moyen d’expression pour ce qui la relie à l’homme, la nature y est travaillée comme elle est perçue sous toutes ses formes selon les grands mythes : tour à tour dangereuse, nourricière, fascinante, effroyable, prête à l’usage, lointaine, objet de contemplation, prolongement de soi, etc.

Le Château du Marquis de Sade

Qui ne connaît pas le Marquis de Sade ? Du moins, de nom. Qu’on aime ou pas son œuvre, ce grand Saumane.jpgécrivain français aura marqué les imaginaires. Le Château de Saumane, récemment rénové, où le marquis dont la vie dépasse la fiction a vécu durant son enfance sous la tutelle de son oncle abbé vous fera voyager dans le temps. Les 3 étages de la bastide reflètent bien l’univers de l’époque, les centres d’intérêt autour des sciences naturelles. Des éléments de l’ère médiévale bordent ceux de la Renaissance et du Baroque. L’architecture labyrinthique dévoile les passages dérobés et oubliettes, dont la fameuse « cachette » où se seraient déroulées les scènes libertines qui inspireront sûrement le jeune enfant dans ses écrits ultérieurs qui le mèneront à être mis au ban de la société et embastillé par sa belle-famille pour leur caractère qualifié de scandaleux. L’histoire retiendra néanmoins de ce lieu perché en haut d’un piton rocheux comme un rendez-vous des grands du siècle (par exemple, Voltaire et son amante) grâce à une bibliothèque bien fournie. Une belle balade à faire absolument tant pour le panorama de toute beauté qui s’offre sur le Vaucluse que pour son importance patrimoniale !

Comment se rendre et où héberger à l’Isle sur la Sorgue depuis la Suisse

68986520.jpgLe plus commode est de partir en train depuis Genève en passant par Lyon en direction d’Avignon. De tous les mystères dont regorge cette petite ville, il en est un qui se laisse deviner au fond d’une ruelle serpentine à deux pas d’une église où le séjour est divin : la maison d’hôte Artishow. Les beaux volumes de ses 5 chambres avec leurs 4 mètres de hauteur de plafond sauront vous transporter au point de rendre le choix cornélien ; en plus de la suite Max B, les chambres la Mondrian, la Cézanne, la Vasarély, la Prével rappellent toutes quelque chose qui a trait à l’artiste (et son lien avec la Provence) dont le nom a été donné pour les désigner. L’immense salle à manger où un copieux petit déjeuner typique est servi ressemble à s’y méprendre à une presqu’île entourée de la rivière et … d’une piscine somptueuse.  

piscine-ARTISHOW_126.jpg

Renseignements complémentaires

- Office du tourisme : www.oti-delasorgue.fr

- Manufacture Brun de Vian-Tiran : www.brundeviantiran.com

- Hôtel particulier Artishow : www.maisonartishow.com

- Grand Hôtel Henri et son restaurant raffiné avec terrasse : www.grandhotelhenri.com

09:09 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook