UA-105021232-1

mercredi, 16 août 2017

Le 12e Festival cinémas d'Afrique

"Le 12e Festival cinémas d'Afrique - Lausanne s'ouvre jeudi 17 août à 20h30 avec la projection du film WALLAY de Berni Goldblat, cinéaste helvético-burkinabé récemment applaudi au Festival de Cannes. Ce film sur la richesse du métissage a fait le tour du monde des festivals et séduit par sa fraîcheur et son universalité. Une belle soirée d'ouverture en perspective en présence des invités en provenance d'Afrique ainsi que des autorités.  Durant quatre jours le Festival fêtera la richesse et la diversité des cultures africaines au coeur de l’été lausannois.

Du 17 au 20 août 2017, le Festival cinémas d’Afrique permet de découvrir la richesse et la diversité de la production cinématographique sur le continent africain et invite à la découverte, à l’évasion et à la réflexion au cœur de l’été lausannois.

Le Festival présente un continent en évolution, loin des stéréotypes, à travers une sélection de plus de 60 films, fictions et documentaires, courts et longs métrages qui seront projetés durant quatre jours à la Cinémathèque suisse et au Casino de Montbenon. Le soir, des séances gratuites auront lieu au Théâtre de verdure, sur l’Esplanade.

Cette année, sur le thème RENCONTRE, le Festival propose notamment un focus sur la nouvelle génération des réalisateurs mauritaniens, une carte blanche au Festival Visions du Réel avec des documentaires sud-africains et, en collaboration avec la Cinémathèque suisse, une rétrospective de films primés dans les festivals internationaux.

Le public pourra également découvrir l’univers du photographe émergent Siaka Soppo Traoré qui a fait de la culture urbaine son terrain d’exploration. Originaire du Burkina Faso, l’artiste présente une série de photographies intitulée SUNU STREET qui seront exposées au Casino de Montbenon et à l’extérieur. 

Le week-end sera rythmé par le concert du groupe de musique FANGA, pionnier de l’afrobeat en France. En convoquant l’électronique comme l’analogique, FANGA invente une musique organique et moderne, tonique et puissante !  Un concert gratuit, vendredi soir sous le chapiteau à ne pas manquer. Et pour terminer en musique samedi soir, les platines d’ANNABA & SOUL KOFFI fusionneront pour une soirée haute en couleurs. Une rencontre musicale qui transportera les festivaliers."

 
 

dsc_1105.jpg

14:35 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

"Festival cinémas d'Afrique" à Lausanne. Colonialisme pas mort...

Écrit par : Géo | jeudi, 17 août 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.