UA-105021232-1

dimanche, 10 décembre 2017

CHAMPAGNE !

CHAMPAGNE ! Un seul mot pour évoquer une situation de célébration, une région, un produit d’appellation contrôlée … Trésor national vivant tiré des territoires viticoles de France, les champagnes sont la vitrine du savoir-vivre français. Le vignoble champenois planté sur un terroir vallonné entre 90 et 300 mètres d’altitude permet une bonne insolation de la vigne autant que l’écoulement d’eau.

image00002.jpegLe terroir particulier de la Champagne présente des caractéristiques uniques pour la production de ce breuvage luxueux. Il se définit par le climat, le sol et le sous-sol. Ces dominantes se retrouvent sur les 12 ares  découpées en 278'000 parcelles que les 15'000 vignerons ont su extraire le meilleur avantage, chacun à sa manière : tous ces territoires invitent à découvrir les multiples facettes de ce précieux nectar car si la Champagne est unique et produit un breuvage inimitable – sémantiquement et juridiquement - et connu du monde entier, la variété des sols, des climats et des pratiques vigneronnes offre une mosaïque de terroirs qui transparaissent dans chacun des champagnes élaborés. C’est ce qui fait dire à Amélie Nothomb que « La France est ce pays magique où le plus commun des troquets peut servir n’importe quand un grand champagne à température idéale. »

Les Maisons de Champagne accomplissent aujourd'hui plus des deux tiers des expéditions et garantissent 90% des exportations.

Taittinger : Quand l’officier de cavalerie Pierre Taittinger est tombé sous le charme de cette majestueuse bâtisse en 1915 Taittinger Millésimé 2012.jpgérigée en 1734, près d’Epernay, nul ne pouvait prédire l’aventure qui l’attendrait et des traces qu’il laisserait dans l’histoire.

L’arôme est dans la craie ! Elle confère au champagne une touche singulière. Forée en époque gallo-romaine, la cave de craie en constitue le fleuron, idéale pour porter à maturation les meilleures bouteilles de l’entreprise ou pour une originale cavalcade touristique (80'000 chalands déambulent dans ces longs couloirs clair-obscur). Pour preuve, cette note particulière n’existe pas dans les mousseux d’autres régions. À l’instar le calcaire, la craie doit son intérêt en la matière aux sédiments de micro-organismes marins qui la composent ; un haut taux d’humidité transpire ainsi du minéral tout en apportant des nutriments aux racines des ceps. Si les sels minéraux contribuent à la formation de l’arôme, la craie continue d’être utile lorsqu’il fait sa deuxième fermentation en bouteille et poursuit sa maturation.

Maison Taittinger.jpgUn château à la campagne et un autre en ville une cave de craie, 288 hectares de vignes caractérisent la maison, qui a féminisé le champagne en lui apportant une note de chardonnay accrue … alors que traditionnellement, ce sont les arômes très masculins, durs, de barrique, qui étaient à l’honneur. La proportion haussée de chardonnay ordonne à l’élixir une fraîcheur inégalée, une bulle fine et une grâce naturelle frappante.

Du magnum au nabuchodonosor, le champagne Taittinger se trouve absolument partout. On se souviendra de l’apparition répétée du fameux champagne dans Bons baisers de Russie choisi par James Bond pour séduire son homologue féminin.

Frank Bonville : Si l’on souhaite découvrir une maison très discrète proposant une gamme de champagne de très grande tenue au rapport de qualité-prix plus qu’excellent, c’est la maison Franck Bonville qu’il faut vous rendre. Le cépage blanc à jus blanc combiné au sous-sol crayeux ravit les papilles grâce à ses particularités gustatives : finesse, fraîcheur et élégance et minéralité. De jolies caves, fruits d’une histoire familiale ancestrale, accompagnées d’une cuverie moderne sont à visiter pour le plus grand bonheur des dégustateurs. Il est à noter qu’une cinquantaine de barriques de 228 litres en provenance de Bourgogne (bien évidemment) complètent l’outil de vinification du chardonnay (seul et unique maître de l’appellation) depuis le début des années 2000. 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                       (SUITE)

 

 

15:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.