UA-105021232-1

vendredi, 23 mars 2018

Juste pour le plaisir

 En cette semaine de la francophonie, il est bon de refaire vivre notre belle langue, trait d'union entre 220'000 locuteurs de par le monde.

C'est l'occasion de la célébrer grâce aux mots, écrits ou chantés, et de questionner la signification de locutions provenant de tous horizons, telles que camembérer (Sénégal), une cramine (Suisse), caïmenter (Côte d'Ivoire) ou encore des expressions telles que Faire l'avion parterre (Côte d'Ivoire) ainsi que J'ai un oeuf à peler avec toi ...

Les sempiternelles litanies sur son recul jamais démenties par les faits n'empêcheront pas de redécouvrir les atouts, le charme, la richesse de notre langue par quelques exemples de virelangue. Juste pour le plaisir ... au-delà des combats géostratégiques.

 

"Le mur murant Paris

rend Paris murmurant."

 

"Un pâtissier qui pâtissait chez le tapissier qui tapissait, dit au tapissier qui tapissait :

- Vaut-il mieux pâtisser chez un tapissier qui tapisse ou tapisser chez un pâtissier qui pâtisse ?"

 

""Ah, pourquoi, Pépita, sans répit m'épies-tu

dans le puits, Pépita, pourquoi te tapis-tu?

Tu m'épies sans pitié, c'est piteux de m'épier,

De m'épier, Pépita, ne peux-tu te passer?"

 

camemberer.jpgcaimanter.jpgcestcaillou.jpg

 

 

 

13:04 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

220.000 locuteurs seulement ?

Vous faites bien de rappeler quelques plaisantes manières de dire ou d'écrire les choses en français. Belle possibilité aussi de nous réconcilier,en quelque sorte avec notre langue.

Dommage que de trop nombreux journalistes se permettent, eux, de la maltraiter, maltraitance sans doute due à leur mauvaise habitude de ne rien vérifier.

Pourquoi faut-il, à l'heure actuelle que tout - entités et personnes - soit "basé" ?
Pourquoi faut-il que les autochtones, les habitants d'un lieu soient devenus des "locaux" ?

Pourquoi faut-il que les "points" puissent être des "pourcents" alors que les pourcents ne sont jamais des points ?

Alors oui, d'accord de considérer tous les régionalismes comme source d’enrichissement du français et demander à tous ceux qui prétendent posséder le français de bien vouloir réviser...leurs bases !

Écrit par : Michel Sommer | mercredi, 28 mars 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.