UA-105021232-1

mardi, 22 mai 2018

La Parade Navale « Belle Epoque »

En ce 20 mai 2018, la Compagnie Générale Navale (CGN) a fait revivre la belle époque avec ses bateaux centenaires, restaurés au goût du jour, pour son rendez-vous annuel, au large du Lac Léman. Ouvrant ainsi la belle saison de manière forte, la parade navale en réunit 6 sur 8. La flotte légendaire augure plusieurs ports suisses et – pour la première – Evian, ce dans le cadre de Festiléman : le «Montreux » (1904), le «Vevey» (1907), l’« Italie » (1908), rajeuni et inaugurée en grandes pompes l’an dernier, « La Suisse» (1910), le «Savoie» (1914), agrémenté par les services du traiteur Eldora orchestré par la maison Philippe Chevrier ainsi que le «Simplon» (1920), à l’honneur en cette édition car repeint dans son entièreté et en sa qualité de vapeur le plus imposant de toute la flottille pour sa mécanique reconnue comme la plus réactive.

Nav8.jpg

Une chorégraphie digne d’un film fellinien dans la joie et la bonne humeur aidées par une météo clémente pour l’occasion a marqué la très charmante croisière sur le plus grand lac européen, dont le coup d’œil était déjà qualifié par Gérard de Nerval dans le premier chapitre du Voyage en Orient d’illusion d’une grande mer et d’où on ne perd jamais de vue les deux rives !

Nav1.jpg

La volonté et le savoir-faire centenaires à l'oeuvre raviront les pupilles et les papilles des badauds durant les futures escapades estivales, jour et nuit (dès le 25 courant, les repas du soir seront aussi assurés). (Pour toute information complémentaire relative aux modalités pratiques évoquées: www.cgn.ch et www.abvl@ch)

Nav3.jpg

Nav6.jpgNav4.jpg

08:28 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 16 mai 2018

Au fil de La Loire, les vignobles

St-Etienne

Cette mosaïque de sites naturels contrastés engendre une biodiversité à quelques  kilomètres dans la jolie petite ville de St-Etienne-Châteaucreux.  La métropole stéphanoise (adjectif provenant étymologiquement de ce mot dès le 14e s. - Estefan-Estève-Etienne – et les Stéphane célèbrent leur fête le jour à la St-Etienne, le 26 décembre) présente tous les atouts que peut offrir une ville française moderne pour flâner, le bien manger (une chocolaterie réputée sillonne la rue principale) ou le shopping. De plus, elle manifeste un positionnement incontournable pour l’innovation et le design avec comme pôle d’attraction, l’architecture. En atteste la 2e collection d’art contemporain du pays à proximité du site Le Corbusier : le Musée d’art moderne et contemporain jouit d’une renommée bien au-delà des frontières grâce à aux expositions des plus grands artistes. Par exemple, Art conceptuel revisite les concepts de 1968, dont on commémore les 50 ans cette année, selon la devise à la mode à l’époque « L’idée devient une machine à fabriquer de l’art », Valérie Jouve expose Formes de vie  et Jean-Michel Othoniel dévoile ses oeuvres Face à l’obscurité (du 19 mai au 16 septembre 2018). À retenir la Biennale Internationale Design qui se déroulera durant un mois entier au printemps prochain !

Loire1.jpg

Les vignobles, le sang de la terre

« Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l’esprit et l’illuminateur de l’intelligence ». Cette citation de Paul Claudel pourrait s’appliquer avec merveille à la viticulture telle que pratiquée depuis des lustres dans la Vallée de La Loire. Authentique modèle historique remontant à l’époque gallo-romaine, le vin ligérien caractérisé par une vivacité et une élégance à toute épreuve s’inscrit dans la culture de l’accueil de la région, favorisée en grande partie par l’impulsion des abbayes.

L’étendue région viticole de la vallée de la Loire propose en effet divers terroirs dus à la multitude de climats et de sols ainsi qu’à la proximité de … l’eau grâce au long fleuve qualifié communément de royal ramifié d'irrigants affluents. La découverte d’une cave constitue un voyage en soi, une rencontre avec un vigneron et son exploitation, qui vous ouvrira les portes à un univers de passions et de savoir-faire au fil des générations à l’origine de son déploiement. On dégustera les élixirs allant du blanc au rouge, un verre à la main dans le caveau ou en déambulant dans les vignes mêmes. Les domaines de Stéphane Montez, d’Yves Cuilleron, d’Anthony Paret, de Thomas Putman (lieu-dit « chez Favier »), de Christophe Pichon (Président de l’AOP Condrieu), des Amphores chez Madame Grenier & fils (Présidente de la Confrérie de la Vigneronne) sans oublier le très sympathique bar à vins - Demain les vins - au cœur de St-Etienne où le savoir s’allie à la saveur Loire3.jpgpar les soins de son représentant Mathieu Mondesert.

L’oenotourisme a de beaux jours devant lui grâce aux initiants « natuels » à l’œnologie que sont les acteurs de la vigne; un même cépage donne un bouquet différent selon le travail du viticulteur et le terroir. Et de cette observation capitale, l’amateur de vin appréhendera le Condrieu, la Côte Rôtie, le Saint-Joseph avec toutes les distinctions sophistiquées qui s’imposent : le premier – unique cépage viognier - étonne par sa robe d’or avec quelques reflets verts, parfumé à l’odeur florale (violette) ou fruitée (mangue ou abricot) ; le second charme par sa robe rubis à la fragrance d’épices, de fruits rouges ou noirs et de violette ; le troisième ravit le palais et l’esprit par ses arômes de poivre et d’épices mêlées de notes plus minérales (pour les rouges) ou par l’empreinte du roussanne et du marsanne (pour les blancs).

La Chartreuse

GP040727-Modifier.jpgOn ne peut pas parler de cette belle vallée sans s’arrêter à/sur la Chartreuse Sainte-Croix en Jarez, qui aura donné ses lettres de noblesse à la contrée ligérienne au fil des siècles. Niché au sein du Parc du Pilat, le monastère de l’ordre chartreux fondé en 1280 et classé parmi les Plus Beaux Villages de France se visite toute l’année avec cette particularité que tout au long de l’été, il est animé par un sympathique festival de musique. Cette chartreuse devenue village garde ses secrets dans la fabrication d’agréables alcools portant le même non (en jaune et en vert). Quelle n’est pas la surprise de tomber sur un chocolat suisse inhibé de chartreuse ! Tout simplement excellent ! Le site historique abrite un gîte bucolique – L’Elixir - où l’on peut imaginer la vie des chartreux tout en savourant les produits du terroir et en échangeant de manière ludique et didactique sur les sujets de la vie.

(Pour tout renseignement sur cette luxuriante région : www.loiretourisme.com. Il faut remercier l'Office du tourisme de La Loire, qui a organisé ce voyage pour tout membre de l'AFITV.)

Cave1.jpgLoire2.jpgSt-Joseph.jpg

14:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 14 mai 2018

Au fil de La Loire, un festival

La Loire, enchanteresse et ensorceleuse vallée de sable

En voilà une belle idée de vacances ! Il est une région à équidistance en temps de Paris et de Genève ayant su préserver la richesse de ses sites naturels grâce à la pâte de ses habitants : La Loire, trait d’union entre Auvergne et Rhône-Alpes. Devant son spectacle, Balzac  s’exclamait déjà : « (…) la Loire apparaît dans toute sa magnificence. Les innombrables facettes de quelques roulées, produites par une brise matinale un peu froide, réfléchissaient les scintillements du soleil sur les vastes nappes que déploie cette majestueuse rivière. Loire5.jpgÇa et là des îles verdoyantes se succèdent dans l'étendue des eaux, comme les chatons d'un collier. » Avec ses reliefs escarpés et verdoyants à perte de vue, le Département qui porte le même nom appose son attachement à la valorisation de ses forêts avec ses sentiers taillés pour le vélo ou la randonnée pédestre, ses plateaux vallonnés exhalant des odeurs d’épicéas ou de bruyères bons pour les pupilles et les papilles. Regorgeant d’étangs, de lacs et de rivières, La Loire (base de la cour itinérante de François 1er) s’entoure de deux monts séparés du plateau granitique – le Forez et le Pilat – qui font office de poumon et où l’on peut se restaurer dans des auberges à la manufacture typique et être hébergés dans des gîtes aussi spacieux que spécifiques par leur décoration tout en découvrant ses foisonnants produits du terroir aux saveurs indélébiles.

La région des premiers châteaux de La Loire offre tout ce qu’on peut désirer pour un séjour idéal lié à un voyage d’affaires ou pour des vacances à la fois actives et sereines. Une mini croisière sur le fleuve le plus long de France à bord d’un bateau électrique discret du point de vue sonore et épousant les normes environnementales reconnues dévoile au plus profond de ses gorges des bâtisses médiévales telles que le Château d’Essalois, Château de l’île de Grangent, Château de Cornillon sans oublier le village haut-perché de la même époque, Saint-Victor-sur-Loire. Avec son apparence de fjord du Forez, les Gorges de la Loire valent vraiment le détour.

St-Victor.jpgLoire9.jpg

 

Gorges de La Loire                                           St-Victor

L’Estival de la Bâtie

Loire8-affiche_web.jpg.jpgLa culture s’invite presque naturellement et comme un must dans cet interminable terreau à portée de ville. Cet été, comme chaque année depuis 8 ans déjà, verra se produire un festival des arts vivants du 5 au 21 juillet dans le majestueux cadre de la Bâtie d’Urfé. Classé monument historique en 1912, le château Renaissance sis au cœur de la plaine du Forez accueille le public et les artistes dans une ambiance bucolique et intellectuellement animée. Flanquée par de somptueux jardins « à l’italienne », fruits de la rencontre de François 1er avec la péninsule italienne au 16e siècle, berceau de la Renaissance (le propriétaire a été ambassadeur de France auprès de la cité éternelle), la bastille incarne les idéaux philosophiques et artistiques du Cinquecento, une centralisation de la place de l’homme dans l’univers accompagnée du respect de la fameuse « harmonie » en toute chose – géométrie, symétrie et régularité - à l’instar de la règle d’or, selon les canons de l’Antiquité redécouverts à cette époque avec la volonté de déterrer les textes des auteurs post-socratiques. Au programme, trois concerts de musique classique ouvrent le bal – Berlioz, Dvorjak et Ravel avec son célèbre Concerto en sol - ainsi qu’un opéra légendaire, La Flûte enchantée de Mozart. Par son nouvel album Firmamento, la belle blonde aérienne Rocìo Màrquez interprétera le flamenco de manière fidèle et disruptive. La Compagnie Julien Lestel donnera de la voix avec La Jeune fille et la mort ou encore Le Faune, du poème de Mallarmé adapté musicalement par Debussy, le Boléro et le Sacre du Printemps de Stravinsky. Un cirque virtuose en Sol bémol de la Compagnie d’irque & fien amusera les festivaliers. Pascal Amoyel jouera son propre rôle grâce au pianiste aux 50 doigts. Le bassin méditerranéen, marque de fabrique de cette 8ème édition, ne saurait se passer de la présence de la figure de proue algérienne Souad Massi. Les apéros concerts agrémentant chaque spectacle égaieront les corps et les cœurs autant que les flâneries possibles dans les 16 parterres de buis et d’ifs s’articulant autour d’une rotonde et de sa fontaine protégés par des murs crénelés où trône son mythique sphinx.

Loire7.jpg

Fronton de la Bâtie d'Urfé

(suite)

15:42 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook