UA-105021232-1

vendredi, 10 août 2018

Le "Gusto" du Métropole au goût du jour

Un peu de soleil d’Italie dans les assiettes au Métropole … La canicule passée, le rembrunissement certain des jours futurs nous fera vite regretter les bienfaits de l’été. Mais c’est ignorer la capacité résiliente à réinventer les couleurs de la belle saison avec des odeurs et des saveurs avec l’amabilité des accords vins et mets italiens divins.  Le célèbre critique Michael Broadbent, n'affirme-t-il pas que boire du bon vin, avec de la bonne nourriture, en bonne compagnie, est l'un des plaisirs les plus civilisés de la vie ?

 

Metro1.jpg

Habiter ou visiter une ville induit la découverte de la gastronomie. Et Genève n'échappe pas à la règle.

Où cela se passe-t-il ? Le palace 5* de 1854 à l’architecture resplendissante tant extérieure qu’intérieure, qui ne crie pas son insolente splendeur - le seul sur la rive gauche de la cité de Calvin - offrant une des plus belles vues d’un côté sur le Lac Léman et de l’autre sur la Cathédrale St-Pierre, cache un joyau bien-nommé « GUSTO » pour tout voyageur qui s’arrête à la ville du bout du lac aussi bien que pour tout résident désirant se restaurer à un prix très abordable après le shopping du jeudi soir, quand la fermeture des magasins fixée à 21 heures permet de prolonger une journée bien remplie en une soirée rayonnante.

Metro3.jpg

Le Chef étoilé Alessandro Cattana aux commandes depuis septembre 2017 y décline les pâtes faites maison sous une forme rustico-raffinée avec un luxe de sophistications selon la règle d’or de la tradition italienne, selon son inspiration du moment. Il tient à faire connaître la nouvelle formule qu’il vient de lancer, appliquée le jeudi soir exclusivement : un instant exquis autour d’un trio de pâtes aux couleurs de la péninsule et d’un verre de vin pour la modique somme de 39.-- frs dans une ambiance cosy.

Metro2.jpg

Ayant animé les plus grandes maisons telles que La Pergola à Rome, sa ville natale, l’Hôtel Villa Serbellon à Côme, l’Ivy à Rotterdam, Le Petit Nice à Marseille, le gastronome est ravi de cette opportunité que lui offre Genève dans ce gigantesque hôtel jouissant d’une valeur patrimoniale assumée qui a vu défiler Richard Wagner, Hector Berlioz, le roi Edouard VII. Son caractère international le séduit, les défis nombreux mais excitants exigent une remise en question perpétuelle ; son souhait est de pouvoir fidéliser une clientèle. Nul doute que  le fameux trio - avec ce goût de reviens-y - saura convaincre par les pupilles et les papilles des gourmets à la recherche d’expériences culinaires transalpines disruptives !

Metro4.jpg

Informations pratiques :

Hôtel Métropole

34, Quai Général Guisan

1204 Genève

Réservations au GUSTO : 022 318 34 63 ou gusto@metropole.ch

13:38 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.