UA-105021232-1

VIENNE, romanité et modernité

Imprimer

Un musée à ciel ouvert de 2000 ans

20181006_091453.jpgÀ quelques enjambées de la bucolique et baroque Lyon, sa petite sœur vous accueille avec tous les ingrédients de la tradition française. De son origine étymologie – le petit bourg au bord de l’eau – Vienne tire toute sa substance qui fait tout son intérêt touristique depuis sa création. À la confluence du Rhône et de la Gère, dans l’Isère, la cité romaine choisie par les gaulois Allobroges présente des joyaux qu’on ne compte plus et qui figurent parmi les incontournables du monde gallo-romain : temple d’Auguste et de Livie, odéon, théâtre antique, pyramide du cirque long de 460 m où se succédaient les courses de chars. Ce temps glorieux a laissé les stigmates qui font de Vienne ce qu’elle est aujourd’hui avec un patrimoine de 2000 ans à ciel ouvert.  

D’un côté, le forum s’étendant sur deux hectares embrasse les bâtiments voués à la vie religieuse et politique ; de l’autre, l’excursion cultuelle sur la colline de Pipet permet d’avoir une vue complète sur le site naturel désormais érigé au rand de ville d’art et d’histoire que dévalent annuellement plus de 100'000 touristes.

Sa  romanité affichée telle un musée en plein air, Vienne dévoile un enchevêtrement de porches, de toits, d’églises et de vestiges d’antan avec ses quartiers enlaçant les méandres du Rhône, les cheminées témoignant de son activité industrielle ainsi que naturellement les vignobles de marque.

 

La gastronomie déclinée par Patrick Henrioux

« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité !» La célèbre devise de l’écrivain lyon20181005_182619.jpgnais Saint-Exupéry, auteur du Petit Prince, semble adaptée à l’aventure gastronomique réalisée près de la pyramide du cirque : l’Hôtel La Pyramide situé en plein centre-ville présente les atours et les atouts de ce petit morceau d’Italie au coeur de l’Isère. Ses jardins resplendissants à contempler de l’intérieur ou à habiter l’instant d’une restauration en terrasse rappellent l’héritage de Fernand Point, maître des lieux et 1er Chef à décrocher les 3 étoiles Michelin en 1933, à qui on doit une rupture dans l’art culinaire consistant à lâcher les sauces abondantes et redécouvrir les qualités du produit autant que le respect des saisons dont ses premiers disciples furent … Paul Bocuse et Pierre Troisgros. Du célèbre couplet de Sacha Guitry « Pour bien manger en France, un Point c’est tout ! » au joyau actuel, il n’y a qu’un pas. Qu’on vienne des quatre coins du monde ou par voie fluviale depuis Lyon (onze bateaux hebdomadaires avec 200 touristes à bord), on accoste à Vienne pour découvrir la carte de Patrick Henrioux, Chef doublement étoilé depuis 1992, dans ce lieu emblématique.

 

59.jpg

 Grâce au professionnalisme du couple propriétaire du complexe hôtelier, la vision solaire imprimée dans les plats inégalables régale les pupilles et les papilles en toutes circonstances. Le faste du matériau marié à la sobriété du design résumée à une ligne droite relève la spécificité de la maison : la dextérité dans le choix des produits du terroir dont le chef est reconnu pour être leur ambassadeur (Titre de Chevalier de la Légion d’honneur) et une inventivité à toute épreuve.

IMG_2281.JPG

Territoire labellisé Vignobles et Découvertes « Condrieu – Côte Rôtie »

Commencer par une longue flânerie au Marché de Vienne ouvre la curiosité et les sens à coup sûr. À plus d’un titre. Les produits du terroir, valorisés, racontent une histoire par leur seule présence ; les ustensiles émanant de savoir-faire éprouvés attirent le regard comme lors d’un spectacle ; les personnalités viennent s’y fournir. Le volet « fringues » mérite réellement qu’on s’y attarde pour flairer les bonnes affaires. Une fois achetées les denrées, un brunch au Bar du Temple constitue l’occasion de partager un moment convivial au pied du temple d’Auguste et de Livie que le soleil inonde souvent jusqu’à fin octobre. On peut y découvrir le jardin de Cybèle entouré d’arcades à l’emplacement des anciens hospices, le Cloître (témoignant de l’importance du clergé quant au développement viticole de la région) et le Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal renfermant un mythique pressoir.

IMG_3454.jpg

L’histoire de la cité reste effectivement liée à l’histoire du vignoble. Du fait d’un port d’importance, le commerce de toutes sortes de produits était florissant : la poterie oet la draperie tutoyaient le vin produit dans cette aire depuis le 1er siècle de notre ère relaté chez Pline l’Ancien autant que chez Plutarque dont le goût de poix est attesté grâce à une reconstitution serrée ; les amphores fabriquées dans la région dénotaient l’amour des lettres et des beaux-arts de ses résidents et étaient très prisées au point de se vendre très cher même à la capitale italique. Les vignes érigées au fil des siècles sur les hauteurs de Vienne se découvrent à pied, à vélo ou en minibus jusqu’à se faufiler dans une cave qui se fera le plaisir de vous inviter à une dégustation. Le domaine Christophe Billon à Ampuis en offre un bel exemple. Si son premier millésime remontant à 1991 l’a promu parmi les viticulteurs les plus chevronnées et innovants, l’homme ne cesse d’étendre ses talents au point d’en avoir créé une destination oenotouristique : ses 2 hectares en Côte Rôtie (Médaille d’Or 2006)  auxquels s’ajoutent 2 autres hectares en vins du pays et en Condrieu accueillent l’amateur de vins pour un pique-nique qu’on n’est pas prêt d’oublier. Avec une vue imprenable sur le Rhône, les coteaux viennois sont une invitation au voyage en soi. « L’escalier de la cave est le chemin le plus sûr, rapide et agréable pour aller au Paradis », prétendait le docteur Christophe Ozanon ! La balade gourmande ici se fond en une ballade intemporelle.

Micheline Pace

 

Informations et adresses utiles :

- Tourisme gourmand en région Auvergne-Rhône-Alpes : www.inauvergnerhonealpes.com et www.vienne-condrieu.com

- Patrick Henrioux, La Pyramide : www.lapyramide.com/fr

- Domaine Christophe Billon - Rozier 69420 Ampuis - +33 474561775

 

Lien permanent 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel