UA-105021232-1

L’Ardèche, immersion dans des temps immémoriaux

Imprimer

Rien que l’évocation du nom ouvre un champ de possibilités. Des paysages qui ressemblent à des mirages servant d'écrin à une des épopées les plus incroyables, des villages rocheux fondus sur l'arrière plan qui cachent des vestiges dont l'histoire n'a pas révélé tous les secrets, une signature de procédés d'antan relatant les modes de vie et de pensée caractéristiques.

Castagnades de Chalencon 27-10-2019©L.Clara-ADT07  (1).JPG

La Via Rhôna  passe par là ... traçant un itinéraire de près de 800 km marqué d’une empreinte patrimoniale indélébile, cette destination très prisée par les étrangers autant que les nationaux comme en attestent le nombre d’hébergements insolites assurant 20 millions de nuitées à l’année, l’Ardèche livre des sortilèges dont on ne remet pas si facilement. Si on y arrive par hasard, on y reste ou on y retourne par attachement. Jean Ferrat l’a chanté, Yves le Coq l’anime avec son château transformé en maison d’hôtes, les Frères Montgolfier ont inventé à Annonay une idée de génie au 18e s. pour voler à ciel ouvert, perpétré par la Fête annuelle de la montgolfière en habits d'époque.

La reine de l’Ardèche – la châtaigne - a permis un essor économique à la région et provoqué un engouement inconditionnel; on ne compte plus le nombre de recettes déclinées et de célébrations en son honneur. À ne pas confondre avec le marron, qui, lui, est incomestible (malgré l’abus de langage véhiculé par des expressions communes telles « Chauds, les marrons ! » ou la crème de marron) ! Le charmant village de caractère de Chalencon lui rend ses lettres de noblesse grâce à 76728945_10215481607413229_7035220464515416064_n.jpgla coutumière Fête des Castagnades dont on vient de commémorer les 20 ans au rythme de notes folkloriques gaillardes.

Mais son patrimoine culturel et historique ne se résume pas à cet aliment; à son sommet, un temple est jonché pour rappeler son passé protestant attesté par la chaise près de l'autel qui assurait pour ces premiers opposants au catholicisme un moyen pour l'exercice de leurs cultes clandestins.

 

Châtaigne3.jpg

Chalencon.jpg

TempleCalencon2Chaise.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les dédales des vingt villages de caractères parsemés dans le territoire, un détour enchanteur à cet autre village de caractère Jaujac, coulé dans un site basaltique assez unique niché au haut d’un volcan ardéchois s’impose tout autant.

CHAUVET1.jpg

CHAUVET2.jpg

CHAUVET3.jpg

 

 

 

 

 

 

Aussi, les paysages escarpés rappellent volontiers un passé plongeant dans les racines de l’humanité  que l’imaginaire a tenté de ressusciter par d’énormes efforts de reconstructions théoriques pluridisciplinaires. La Grotte Chauvet 2 - parfaite réplique de la Grotte Chauvet découverte en 1994 et inscrite à l'UNESCO en 2004 - constitue un but de balade en soi pour découvrir cette contrée. La rencontre avec les homo sapiens d’il y a 36'000 ans par le biais des quelque 1000 dessins sur les parois de calcaire demeure inouïe par la puissance symbolique de ces représentations du monde d’où se dégage un respect des animaux même les plus dangereux (rhinocéros, lions, ours, tigres, mammouths, panthères, jaguars) en parcourant ainsi 7 civilisations. D’où se dégage une information clé quant à l’usage de ces lieux fascinants : plutôt qu’un habitat, la grotte apparaît bien comme endroit de recueillement. Le touriste pénètre dans les entrailles des origines de l’humanité. La Galerie de l’Aurignacien abrite le long d’un chemin pédagogique les objets d’antan qui ont fait la gloire cet art pariétal paléolithique unique à portée universelle. L’affluence de 400 000 visiteurs cette année recommande de réserver.

©C.Fougeirol-ADT07-Grotte_Chauvet_2_GF.jpg

©L.Clara-ADT07-Grotte_Chauvet_2-Espace_Aurignacien-11_GF.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Un spectacle naturel dans toute sa splendeur

Si la châtaigne règne en maîtresse dans les Monts d’Ardèche, c’est sans oublier que le spectacle naturel regorge de richesses insoupçonnées à parcourir tel un musée en plein air le long de 100 km accusant de plus de 50 volcans classés à l’UNESCO et donnant 4 AOP grâce à un savoir-faire ancestral éprouvé en harmonie avec le biotope que l’on retrouve dans les activités sportives ou de loisir, l’hôtellerie, les centres culturels.

En exemple, le très beau Domaine du Colombier proche de la Grotte Chauvet 2, distille ses vins IGP à Vallon-Pont-d’Arc même depuis 7 générations, bordant la rivière Ardèche (.www.domaineducolombier.fr) Une expérience oenotouristique inoubliable ! Fidèle à sa volonté de réaliser l’art de vivre dans son excellence, il offrira un cadre d’hébergement inédit au printemps prochain : un hôtel **** du doux nom de Villa Waldbaum.

 

Où se restaurer ?

L’art culinaire fait partie du patrimoine matériel autant qu’immatériel d’une région ... c’est un truisme. Les locavores en auront pour leur compte.

74634589_10215481609173273_8982311839111053312_n.jpgLe Terminus à Ruoms, tenu par un jeune couple dynamique et accueillant : des spécialités typiques accompagnées de vins du terroir que l’on peut goûter dans la cave « au-dessous » de la salle à manger.

La Boria en plein cœur de Privas a obtenu la note de 15/20 au Gault et Millau grâce aux merveilles concoctées par le Chef Florian Descours, l’un des Toqués d’Ardèche.

Le Restaurant-Traiteur-Boutique L’Ormeau à Chalencon présente un cadre chaleureux pour savourer les produits locaux.

Après une visite incontournable soutenue du Château d’Aubenas, bastion historique de l’émergence du protestantisme et des tragédies perpétrées par les guerres de religion, le Salon d’Ann-Sophie (surnommée « la Reine de la châtaigne ») sur la place centrale offre une floraison de mets composés de ce fruit du début à la fin. Son velouté - le cousina - vaut le détour !

Chàteau d'Aubenas.jpg

Château d'Aubenas

Où dormir ?

Que ce soit pour un we en amoureux, des vacances en famille ou un déplacement d’affaire, les hébergements singuliers, véritables lieux de vie et de rencontres, constituent un atout de la destination.

À St-Alban-Auriolles, la Villa St-Patrice met à disposition de magnifiques chambres d’hôtes 4 épis Gîtes de France d’Ardèche (www.villastpatrice.com).

La très accueillante Maison Jaffran suite en ville à Privas détone par son emplacement et séduit au premier coup d’œil (www.maison-jaffran.com). Les atours de cette immense bâtisse construite en 1904 jouissant d’un système d’énergie autonome se révèlent en un aménagement selon la géologie de l’Ardèche (basalte, grès, granit), de trois belles chambres d’hôtes, un jardin bucolique entourant une piscine chauffée, avec vue imprenable.

Enfoui dans le Massif du Tanargue, les Cabanes du Loup Bleu à la Souche à forme de châtaigne est une œuvre conçue par un couple de Genevois qui a décidé de poser ses valises à flanc de coteaux (www.lescabanesduloupbleu.com). Caroline, mère de deux enfants et artiste plasticienne, réputée pour ses cours d’art-land, de modelage, de sculpture, instille une joie non dissimulée dans ce cadre naturellement escarpé vivifié par le bruit du torrent.

HEBERG INSOLITE CHATAIGNE 1.jpg

 

Pour tout renseignement pratique : www.ardeche-guide.com

 

Lien permanent 3 commentaires

Commentaires

  • L’Ardèche, l’ancien Vivarais, réunit tout ce qui fait le charme d’une vadrouille dans une région de France, dans le pays réel et profond : l’histoire, la culture, les paysages, la table et plus si affinités…. Votre billet donne envie d’y retourner au printemps prochain histoire de tester vos adresses, ce n'est pas le moindre de ses mérites...

    Rayon histoire, l’immémoriel de la nuit des temps s’impose avec la cathédrale Chauvet, bien évidemment, mais le mémoriel n’est pas mal non plus, qui met en exergue l’esprit de résistance des habitants, au temps des dragonnades et des persécutions religieuses du XVIIème (Le Vivarais protestant) comme aux heures noires de l’Occupation (Musée de la Résistance et de la Déportation, Le Teil).

  • Bonjour

    L'Ardèche en direct, aujourd'hui, ça vaut le coup d'oeil :-)

    https://m.webcam-hd.com/gorges-ardeche/pont-saint-martin?fbclid=IwAR3fzxKMbvtxzzQ0Z3qlwe3KaPdjFHjvN6aD11UC-u04-_HNn9f1rMzXWJM

    Meilleures salutations

  • Simon Coencas est décédé aujourd'hui, un des 3 "inventeurs de la grotte. Gârâce à son chien qui s'était perdu dans un trou, les marcheurs se sont penchés pour voir ce qui l'intriguait et découvrèrent ainsi ce joyau de 36'000 ans ! Une page se tourne mais la découverte, elle reste mémorable. Il faut que j'aille en Ardèche pour la voir. À force d'émissions, on devient flemmard, on ne voyage plus que par procuration. Merci Micheline de relater l'intérêt de cette région historique!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel