UA-105021232-1

mardi, 22 décembre 2009

Le poids, ça se paie!

gros-homme1.jpg

 

À la veille des fêtes de Noël, généralement synonymes de bonne chère, voilà qu’on veut faire taxer les GROS ! Et bien, pour un cadeau, c’en un !

 

La « raison » serait-elle qu’ils exhaleraient plus de CO2 ?

 

Côté responsabilité individuelle, on peut en douter … puisqu’à choisir, personne ne souhaite souffrir de surcharge pondérale. En outre, la liberté du mode de vie individuelle qu’on veut mener reste souvent formelle plus que réelle.

 

Au nom de quels principes de droit naturel fomenter un tel dessein, d'évidence à caractère eugénique?

 

Alors qu’on assiste fréquemment à un ninisme de la part de certains politiques bien assis, se déchargeant par là de leurs responsabilités que leur confère leur charge, il apparaît vraiment surprenant de vouloir stigmatiser par voie légale des personnes dont les codes génétiques ont décidé de l’indice de masse corporelle quelque peu différente de canons préalablement admis.

 

BouddhaFortune.jpg

 Le Bouddha Fortune

 

13:52 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : obésité, loi, santé, esthétique, législatif | |  Facebook

lundi, 30 novembre 2009

Le vote pour ne pas miner la laïcité

 

« Ne te demande pas ce que ton pays peut faire pour toi ; demande ce que tu peux faire pour ton pays! », assénait JFK. minaret1.gifCe qui est choquant dans cette votation du 29 novembre 2009, c’est la manière dont est traité le peuple suisse, du genre « Pardonnez-leur ! Ils ne savaient pas. »

 

Cependant, il faut le dire et le répéter : le vote pour l’interdiction de la construction des minarets ne constitue pas un vote l’islam ou les Musulmans. Un vote anti-religieux ? Sûrement. Forte de son attachement à la laïcité, la Suisse ne souhaite pas simplement pas une islamisation de ses mœurs sociales et politico-juridiques.


Les Suisses ont voté en connaissance de cause. Bien instruits, ils ont choisi en leur âme et conscience, n’en déplaise à quelques vendeurs d’indulgence !


On le sait, les minarets ne sont pas nécessaires à l’exercice de la prière. Le Coran le dit. Et beaucoup de mosquées sont en effet dépourvues de minaret, ne serait-ce que la plus célèbre, la mosquée El Aqsa à Jérusalem. La France n’en compte pas plus de dix sur son sol, chiffre bien inférieur aux bâtiments


Leur interdiction n'est donc pas contraire aux droits de l'homme, d’autant qu’elle ne contrevient en aucun point à la loi universelle de la paix confessionnelle.


Les électeurs ont exprimé leur ras-le-bol des pays musulmans terroristes qui narguent ouvertement l’occident et dont le but avoué par leurs chefs (Ben Laden, Ahmadinejad) est purement et simplement son anéantissement, sans oublier Sir Kadhafi qui se fiche complètement de la Suisse, de ses institutions démocratiques, des deux otages suisses et qui en appellent à son démantèlement.

Comme ils ne sont pas des imbéciles (contrairement à ce que d’aucuns désirent montrer), les citoyens ont opté pour une décision sage, se protégeant par là aussi des magouilles véhiculées par une nomenklatura. Si l’expérience sert à quelque chose, on peut préciser que justement, ils ont eu en mémoire les épisodes de Rendsburg et Rheinfelden.


On se souvient les parole d’un premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, qui proclamait haut et fort en 1997 déjà que «les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les coupoles nos casques et les fidèles nos soldats».

On voit facilement de quel côté penche la balance de la paix religieuse …

 

Le minaret est clairement un symbole de revendication politico-religieuse du pouvoir et cela les Suisses l'ont compris.


Le peuple a tranché : il ne veut pas de mesures juridiques islamistes dans le sein de ses institutions obtenues de longue lutte!

 

 

11:51 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : islam, droit, constitution, religion, minaret, mosquée, pouvoir politique | |  Facebook

samedi, 28 novembre 2009

Quelle farce, ces prévisions!

« La parole dépourvue de sens annonce toujours un bouleversement prochain. »

(René Char)

 

 

 

Civitas s’interroge sur la véracité des thèses « prouvant » les catastrophes écologiques annoncées habituellement dont le réchauffement climatique et surtout sur ses causes – humaines - et les remèdes apportés. Le 19 novembre, on vient de célébrer la Journée mondiale de l’enfance, qui coïncidait cette fois avec la vingtième année de la Convention relative aux droits de l’enfant. Quelques jours après, des actions ont été menée tambour battant pour sensibiliser l’opinion au problème de la violence faite aux femmes.

 

Bon, entre les femmes et les enfants, on observe empiriquement un lien direct ...

 

Mais dans le même temps, le rapport 2009 du Fonds des Nations Unies pour la population décide de mettre en garde d’enfanter encore parce que cela constitue l’élément fondamental des émissions de gaz à effet de serre. Le document recommande illico presto de faire moins d’enfants et d’éviter aux petits bouts de chou de faire leur petit rot après avoir avalé leur biberon.

Lire la suite

18:07 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : lois, taxes, écologie, démographie, surpopulation, famine, pollution | |  Facebook

vendredi, 02 octobre 2009

Le roman (noir) de Polanski

roman-polanski-and-sharon-tate11.jpg

L’annonce de ce qu’il est convenu d’appeler désormais « l’affaire Polanski » a fait l’effet d’un vrai coup de tonner. D’aucuns s’offusquent de la manière dont a été traqué le génial cinéaste, jugeant que l’esprit de finesse aurait manqué aux Suisses bien que les procédures aient été respectées à la lettre ; d’autres s’étonnent qu’un crime commis … 32 ans auparavant puisse être encore poursuivi pénalement.

 

Il faut juste dire en passant que l’actualité nous maintient en haleine pour ce qui concerne des actes reconnus pédophiles : Le Tribunal correctionnel de Nyon a décidé d’interner un pervers sexuel de 68 ans ayant purgé sa peine de prison, à quelques jours de sa libération ; cette décision est motivée par l’article 65 du CP sur l’internement a posteriori introduite en 2007 suite à l’initiative sur l’internement à vie des criminels dangereux, soutenue par Blocher, avant la libération du fameux sadique de Romont.

Lire la suite

14:30 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : polanski, pédophilie, justice, politique, prison | |  Facebook

dimanche, 16 août 2009

Bien écrire serait-il une tare?

218-ecole-.gif

C’est la rentrée scolaire pour certains de nos voisins français et certains de nos compatriotes d'autres cantons.

Bon, il paraît qu’un nouveau personnage s’est invité à cet événement ponctuel : la grippe H1N1. À tel point que certains établissements pourraient décréter une fermeture prolongée et proposer des cours délivrés via la télévision.

Ainsi, l’inconnue demeure chez quelques chères têtes blondes : « ira-t-on à l’école, oui ou non ? »

Cette petite phrase au futur, en apparence anodine, m’a fait penser – allez savoir, les associations libres d’idées ! - à une émission de "Faites entrer l’accusé" - consacrée au « tueur de l’Oise » où les experts psychiatres décrivaient le policier-assassin picard comme schizophrène afin qu’il échappe aux assises.

Beaucoup de professionnels ayant dû se pencher sur son dossier avaient mystérieusement relevé que sa maîtrise de l’orthographe et de la ponctuation paraissait fort suspecte. La question qu’ils se posaient était de savoir si le ripou frappé de graphorrhée était normal. Précisons pour l'intelligence du propos qu' il inondait la gendarmerie de lettres manuscrites, anonymes bien sûr, affublées d’une graphie correcte et en outre exemptes de fautes d’orthographes, avec la particularité de manier excellemment le conditionnel et le futur ... Et dire que la dictée a été bannie des examens d'entrée à l'école de police, selon l'avis une connaissance gendarme!

C’est à se demander si savoir écrire correctement serait le signe d’une maladie mentale …

bon-lundi.jpg

Quoi qu'il en soit, je vous souhaite un

21:04 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : école, rentrée, maladie, résolution, h1n1 | |  Facebook

mercredi, 12 août 2009

école et société (ci et là)

Cogito, ergo sum (Descartes)

 

école1.jpgAujourd’hui, j’ai envie de vous raconter une histoire. Une histoire d’un projet à caractère humanitaire dans le sens d’une aide au développement d’une contrée du globe où ses habitants ont soif d’apprendre, soif de construire un avenir, soif d’une vie digne d’être vécue, envie d’échapper au triste sort qui leur a été réservé dès leur naissance, entre assistanat boiteux et état d’abandon dans une précarité extrême de SDF …

 

À l’heure où l’on met ici les bâtons dans les roues des membres d’une même famille désirant s’occuper d’un orphelin ou d’une nounou pour la garde d’un enfant, sous peine de représailles pénales, il est un village à Kandji (Inde) qui a vu en 1994 la création d’une école, d’un centre d’apprentissage et d’un orphelinat dont les preuves ne sont plus à faire.

Lire la suite

13:00 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : école, genève, suisse, tiers-monde, inde (kandji), orphelinat | |  Facebook

mardi, 24 mars 2009

De la belle mort

La star de la téléréalité anglaise s’est éteinte dimanche. Jade Goody aura ainsi mis en scène ses derniers jours, selon son vœu : par sa production médiatique, elle aura réussi à amasser une somme en vue de mettre sa progéniture à l’abri du besoin.

 

Chapeau bas, Madame ! Que votre âme repose en paix. Aujourd’hui, on apprend que le Parquet de Dijon a classé sans suite le dossier concernant la mort mystérieuse de Chantal Sébire, il y a tout juste un an.

Lire la suite

20:01 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chantal sébire, stoïcisme, phiosophie, suicide, euthanasie, mort | |  Facebook

dimanche, 15 mars 2009

Le pouvoir évocateur des éléments naturels comestibles : c’est pas des salades !

Une phrase entendue l’autre jour sur les ondes m’a stupéfaite ! En parlant de Sarko, l’animateur lance son idée «  Après avoir profité allégrement du vide sidéral laissé par George Walker Bush, l’homme au QI d’huître qui a réussi on ne sait trop comment, à gouverner le pays le plus puissant du monde pendant 8 ans, (…) » Commenter cette idée n’est pas le propos ici bien que j’aie position-de-l-huitre.jpgtrouvé que la visée intentionnelle de ces quelques mots alignés n’était pas très gentille pour … les huîtres.

 

Les fruits de mer sont connus pour mettre du sel dans les soirées, notamment les huîtres, les plus réputées parmi tous. Essentiellement androgyne *, l’huître conserve ses vertus aphrodisiaques ! Pour les uns, leur teneur élevée en iode et en phosphore, en particulier, offriraient des qualités stimulantes … D’autres imputeraient à la laitance de l’huître un pouvoir érotique comme si la substance blanchâtre faisait penser un peu à n’importe quel liquide séminal. Le fin connaisseur des techniques de la séduction, Casanova, n’a-t-il pas inventé le baiser de l’huître, qui consiste à humer le fameux fruit de mer dans la bouche de l’être désiré, à le faire passer de langue à langue en la dégustant goulûment?

 

Il apparaît clairement que l'acte de manger, outre le fait qu'il ne se réduit pas à sa fonction nutritive,  appelle trois ou quatre de nos cinq sens. ...

 

Lire la suite

18:22 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : sarkosy, bush, huître, fruit de mer, sexe des légumes | |  Facebook

vendredi, 13 mars 2009

Référendum abouti

Le référendum "Halte aux Interdits" pour un réaménagement du territoire fermé permettant d’exister autant les fumeurs que les non-fumeurs ou encore les sporadiques a fait un tabac. Voilà, c’est fait ! Les Dissidents de Genève et la Société des cafetiers-restaurateurs devaient réunir 7000 signatures recevables au regard de la loi mais en recueilli … 14'458, soit plus du double du nombre attendu pour que soit validé un référendum. Le débat qui enfume les cénacles depuis quelques mois ne résume pas aux fumeurs et aux non-fumeurs; preuve en est que des membres des deux catégories font partie des associations faîtières.pulp-fiction.jpg

- La première leçon à tirer est que la défense des libertés publiques tient à cœur les Genevois.

- La deuxième est que les citoyens ont si bien intégré un principe de philosophie du droit, qui veut qu’il ne peut avoir de justice sociale quand un pourcentage de la population en est exclue, sans une réelle promotion des la liberté au sens courant du terme.

- La troisième, tout aussi réjouissante, réside dans le fait qu’ils ont refusé une loi imposée par le « haut » de manière péremptoire et s’opposant à une règle constitutionnelle. Privée de base légale, l’interdiction absolue de fumer dans tous les lieux publics s’est vue ensuite encadrée par une loi d’application adoptée par le Grand-Conseil, introduisant la possibilité de fumoirs (ce qu’elle ne dit pas, c’est si ces très suggestifs endroits protégés ressusciteront le style des modèles des années ’50 mais bon, ça n’est pas l’objet de la question, me direz-vous…)

- La quatrième est que les électeurs n’ont pas marché dans la combine instauré de toutes pièces par quelques hommes orgueilleux, assis sur un statut qu’ils ne méritent pas. À force de vouloir interdire tout ce qui peut l’être, sous prétexte d’un bien prétendument absolu, les hommes de pouvoir se sont tirés une balle (pas d’ordonnance, je vous rassure !). Or, l’épineuse question reste de savoir pourquoi des hommes de pouvoir notoirement reconnus pour leur incompétence demeurent en place alors que des harcelés continuent à errer dehors.

La fatwa lancée par quelques ayatollahs, grassement soutenus par un pouvoir public (le terme service public serait inapproprié, bien sûr) dont les mensonges et les positions hors-la-loi, manquant singulièrement de pédagogie, n’aura pas eu raison des électeurs, déjà souvent durement éprouvés, maltraités et somme toute déçus par l’arrogance injustifiée et l’absence de rigueur politico-juridique par l’organe même dont on est en droit d’attendre l’exemplarité des décisions selon les cadres formels en vigueur !

Bref, les signataires ont compris le sens de l’un des buts statutaires fixés au début de l’action dissidente : Prévenir, dénoncer et combattre le harcèlement des citoyens et des habitants aux prises avec des abus technocratiques imposés par des administrations ou des autorités investies de la puissance publique.


Cette semaine, les députés nationaux sont réunis dans la capitale fédérale ; comment considèrent-ils aujourd'hui cette fumante Genferei ?

palais2.jpg

 

 

 

 

07:00 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : fumée, cigarette, interdiction, loi, liberté | |  Facebook

lundi, 23 février 2009

Locavore, l'homme est

pour ceux qui aiment les fraises.jpgLes chevaux sont herbivores. Les loups sont carnivores. Les corbeaux sont surtout amateurs d’insectes, donc aussi carnivores ; ces deniers sont des charognards et débarrassent la nature de restes de carcasses abandonnées par d'autres ; c’est dire qu’ils contribuent au nettoyage des dépotoirs. Les hommes ? Un peu des trois, certainement ! Mais ils sont désormais locavores …

Le néologisme est entré dans la danse depuis 2007. Qui sont au juste les locavores? Ils refusent de manger des produits fabriqués artificiellement, préparés ou emballés dans un rayon de plus de … 160 km. 

Leur philosophie se résume à consommer local et saisonnier pour limiter l’émission des gaz toxiques, revivifier la campagne ... Bon, vous allez me rétorquer que Rousseau maugréait la même idée («Ah, si les Anglais n’avaient pas envie de manger des fraises en plein hiver, le monde irait tellement mieux !») 

Lire la suite

16:56 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : locavore, nature, culture, manger, santé, goût | |  Facebook