UA-105021232-1

vendredi, 24 juillet 2009

Trois sites suisses inscrits au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO (3)

« Je me souviens d'avoir vu dans ma jeunesse aux environs de Neuchâtel un spectacle assez agréable et peut-être unique sur la terre. Une montagne entière couverte d'habitations dont chacune fait le centre des terres qui en dépendent ; en sorte que ces maisons, à distances aussi égales que les fortunes des propriétaires, offrent à la fois aux nombreux habitants de cette montagne, le recueillement de la retraite et les douceurs de la société. »

Jean-Jacques Rousseau, in Lettre à d’Alembert sur les spectacles (1758)

 

Alors que les palafittes - habitats des bords de lac ou des zones humides datant de 5000 à 800 ans avant J.-C. - sont à l’honneur, il est agréable de se remémorer les trois autres sites helvétiques inscrits au patrimoine mondial en 1983 (suite Bern2.jpgau précédent billet.)

 

 Vieille-ville de Berne

 Seul centre historique du pays qualifié par l’Unesco de site «dont la disparition constituerait une perte irréparable pour le monde», Berne avec son architecture baroque témoigne d’un développement hors pair durant des siècles, ce qui fit la Cité-Etat la plus importante du nord des Alpes, sur les bords de l’Aar. Einstein habita au coeur de la Vieille-Ville, plus précisément au 49 de la Kramgasse, où se trouve aujourd'hui un petit musée. C'est à cette adresse que le génie inventa sa théorie révolutionnaire de la relativité.

 

 

 

 

Le couvent de St-Gall

St-Gall (abbatiale nord).jpg

Le couvent de St-Gall est l’emblème du grand monastère carolingien. Depuis le 8e siècle jusqu’à 1805 (date de sa sécularisation), il fut l’un des plus pôles religieux les plus importants, notamment par sa bibliothèque, qui contient de nombreux manuscrits dont le plus ancien dessin d’architecture sur parchemin connu. Reconnu comme appartenant patrimoine mondial de par ses qualités tant fonctionnelles qu’esthétiques, l’ensemble conventuel réalise en effet les canons de l’abbaye idéale. Aujourd’hui, il abrite les autorités cantonales.

 

Couvent bénédictin St-Jean-des-Soeurs à Müstair (GR)

 

 

Cette construction de l’époque carolingienne dans une vallée des grisonne nous a été léguée comme telle. Ses fresques du 9e ainsi que ses peintures des 12e et du 13e continuent à influencer la vie monacale actuelle, encore fervente. Devant son existence et sa particularité à Charlemagne, le couvent St-Jean-des-Sœurs offre, en sa nef, une magnifique illustration de la décapitation de Saint-Jean-Baptiste. Transformée en musée qu’on peut toujours visiter grâce aux nonnes, la majestueuse tour de Planta bâtie en 957 reste le plus ancien monument de la région.

couvent2%20mustair.jpg

BON WEEK – END À VOUS !

08:40 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : patrimoine mondial, unesco, berne, st-gall, müstair | |  Facebook

mercredi, 22 juillet 2009

Trois sites suisses inscrits au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO (2)

OfferImage.jpg

-          Chemins de fer rhétiques du col de l'Albula et de la Bernina (2008)

      

       La ligne à voie étroite de l’Albula traversant l’Engadine n’est est pas moins une grande ligne tant de par sa conception que par sa gestion. Véritable œuvre d’art moulé dans le paysage pittoresque typique, ce chemin de fer donne un accès à la région en toutes saisons ; c’est ce qui a assuré un essor du tourisme sans égal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

lavaux1.jpgV  

    Vignoble en terrasse du Lavaux (2007)

 

 

    La valeur universelle du site tient à ce qu’il constitue un exemple emblématique de l’interaction pluriséculaire entre les hommes et leur environnement. Façonnés par la main de l'homme depuis le Moyen Age (XIe), les vignobles en terrasses actuels, occupant une étendue d’environ 30 km le long du versant orienté au sud des berges du lac Leman, du château de Chillon, juste au sud de Montreux, jusqu’aux faubourgs orientaux de Lausanne au cœur du canton de Vaud. 

 

 

    lavaux_unesco4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bellinzone.jpg

-           Châteaux médiévaux de Bellinzone (2000)

 

bellinzona.jpg

        Castelgrande, Montebello, Sasso Corbaro forment la structure défensive médiévale des Alpes la plus impressionnante en beauté. Véritable pont entre le Nord et le Sud, l’ensemble servait de frontière à la vallée du Pô et et les vallées alpines.

 

Digne représentante de l’art des fortifications du 13e siècle, la chaîne des trois châteaux, avec leurs remparts, portes, tours et créneaux, constitue l’une des grandes fiertés de Bellinzone, citée pour la première fois par les Romains en 590.

 

 

         

 

13:05 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bernina, bellinzone, lavaux, patrimoine mondial, unesco | |  Facebook

dimanche, 19 juillet 2009

Patrimoine suisse et mondial (1)

« Le philosophe cherchera toujours la limpidité et la distinction et s’efforcera de ne pas ressembler à un torrent trouble et impétueux, mais bien plutôt à un lac suisse qui, grâce à son calme, a,malgré sa grande profondeur, une limpidité qui la rend visible. »

 

De la quadruple racine du principe de raison suffisante (Arthur Schopenhauer)

 

 unesco1.jpg

 En cette période estivale, il est un événement qui nous donne envie de nous balader dans notre beau pays … et qui marie bien politique et tourisme : la Suisse est en train de piloter un projet transnational en vue d’un recensement de ses sites lacustres au patrimoine mondial.

 

Seize cantons dont Neuchâtel sont concernés par cette démarche. Les sites lacustres du canton de Neuchâtel embrassant les communes de

 

 

-          Saint-Aubin-Sauges,

-          Gorgier,

-          Bevaix,

-          Cortaillod,

-          Colombier,

-          Auvernier et

-          La Tène (Marin)

 

ont été remarqués par l’Unesco pour figurer parmi les prétendants au patrimoine mondial. unesco3-la chaux.jpg

 

La Chaux-de-Fonds et Le Locle (référencé comme dernière ville dans le classement de l’attraction touristique du pays) ont été couronnés en juin dernier. *

 

La particularité de ces endroits à la fois magiques et familiers ? Des traces de vie datant de l’âge du Néolithique bordant ces zones humides attestent d’habitats organisés, les palaffites. Pour la petite histoire, ces sites lacustres préhistoriques se nichent sous la surface de l’eau ; le fait qu’ils soient invisibles aux yeux des badauds n’empêche pas d’être dignes de protection. Plus : c’est justement parce que les matières organiques (bois, restes de nourriture, ustensiles, vêtements) sont abritées par les eaux qu’elles ont pu être si bien conservées, nous léguant ainsi le chemin parcouru à travers les siècles.

         

 

L’arc alpin regorge de ces trésors culturels. Chargés de 7000 années d’histoire, ils sont aussi en lice pour l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO.Neuch.jpg

 

 * Notons les biens helvétiques déjà recensés :

 

     -      Vieille ville de Berne (1983),

-           Couvent de Saint-Gall (1983),

-           Couvent bénédictin St-Jean-des-Soeurs à Müstair (1983),

-           Châteaux médiévaux de Bellinzone (2000),

-           Vignoble en terrasse du Lavaux (2007),

-           Chemins de fer rhétiques du col de l'Albula et de la Bernina (2008).

 

De quoi nous faire rêver et nous donner des idées (si besoin est) de belles promenades en couple ou seuls, entre amis ou collègues. Bref, une manière supplémentaire d’apprécier notre pays et se dire à chaque pas que l’herbe du voisin n’est pas toujours plus verte …

 

unesco2-Aletsch.jpg

 

18:27 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : patrimoine mondial, unesco, neuchâtel | |  Facebook

mardi, 07 juillet 2009

Federer, star fédérale

rogerfederer1.jpg

« On a tous quelque chose de Federer !», s’exclame-t-on ici et là. Après une lutte homérique de plus de quatre heures en finale face à un Andy Roddick en pleine forme (16-14 dans le cinquième set !), le Suisse Roger Federer accède au Panthéon tennistique en devenant le premier à remporter 15 tournois du Grand Chelem (6 à Wimbledon, 5 à l’US Open, 3 à l’Open d’Australie et 1 à Roland Garros). C’est dire qu’il a su aligner les succès avec la régularité d’une montre suisse, grâce à une mécanique douée de propriétés tant esthétiques que morales.

 

Même Pete Sampras reconnaît que « ce gars est une légende, une icône. Il est une bénédiction pour ce sport. »

 

Pour sûr, un fin stratège se cache le champion des champions doublé d’un tempérament flegmatique : tel exploit ne fut réussi par aucun joueur avant lui! On lui reconnaît volontiers d’autres qualités, tout helvétiques : maître de ses émotions, tenace, travailleur, courtois, le N°1 mondial incarne à merveille son pays aux yeux de l’extérieur au point d’en léguer une image d’universalité.suisse1.jpg

 

Par ses vertus de calme, de précision et de modestie, Ueli Maurer, à la tête du département fédéral des Sports, affirmer que la vedette du tennis est aussi un ambassadeur efficace ... une manière d’attester de valeurs véritablement fédératrices. Merci Roger de nous faire tant rêver et de nous faire vibrer notre fibre patriotique bien que la victoire vous revienne exclusivement. À vous seul, vous avez réussi véhiculer nos valeurs!

13:03 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sport, federer, suisse | |  Facebook

mardi, 02 juin 2009

1er JUIN 1814 - 2009

1814-O4.jpg

 

Genève a fêté ce 1er juin 2009 solennellement sa 195ème année d’intégration à la Confédération helvétique. Il s’agit là de l’une des trois dates ayant marqué l’histoire de notre cité.

Que commémore-t-on au fait et que s’est-il passé vraiment le 1er juin 1814 ?

 

Si l’Escalade de 1602 signifie la prodigieuse délivrance de notre république des griffes des assaillants savoyards, dont l’acte politique fort consiste à affirmer son indépendance et donc son refus de faire partie du royaume de Turin, la Restauration du 31 décembre 1813 confirme la volonté du gouvernement genevois (même provisoire) de garantir l’indépendance de la République face à toute puissance extérieure. C’est enfin six mois après, le 1er juin 1814 que débarquent les contingents de Confédérés au Port Noir, dans le but de rapatrier les Genevois à la Suisse. Politiquement, le processus est définitivement entériné par la Diète fédérale, quelques mois plus tard, le 12 septembre de la même année par un vote et le traité du 19 mai 1815 proclamant Genève comme le 22e canton suisse.

 

 

À l’heure où le pouvoir technocratique enfle, en asservissant les sujets, pour leur enlever finalement les seules libertés d’action qui font d’une vie humaine qu’elle soit digne (d’être vécue) plutôt que d’être réduite à n’être plus qu’un numéro, il est de temps de poser les questions qui fâchent. Par exemple, l’autonomie des états-cantons est-elle aujourd’hui sauvegardée, ce dans l’esprit de ce qui a présidé aux décisions originaires ?

 

1_er_juin_2009_port_noir_010.jpg

 photo prise par Patrick Hulliger

 

12:06 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : suisse, genève, 1er juin | |  Facebook

mercredi, 20 mai 2009

Une ascension avec le Blonay-Chamby

En avril, ne te découvre pas d'un fil;
En mai, fais ce qu'il te plaît.

Blonay.jpg

 

La belle saison ravive des idées de balades en pleine nature. Les ponts du joli mois de mai sont également propices à des envies d’escapades, d'autant que les chemins de fers mettent à disposition quelques milliers de places supplémentaires à disposition.

 

Les chemins pédestres et de fer ne manquent pas dans notre pays. On peut découvrir ainsi un paysage pittoresque via la ligne de montagne Blonay-Chamby, au-dessus de Vevey, vue plongeante sur le Léman.

 

L’histoire de ces 60 véhicules vaut aussi le détour. En réaction à la fermeture de ladite liaison ferroviaire en 1966, une association de passionnés de chemin de fer s’est créée afin de préserver le tronçon.

 

Deux ans plus tard, un premier train à vapeur est mis en circulation. Arrivent ensuite de nombreux autres véhicules à voie métrique datant de 1882 à 1932 à sauvegarder. blonay2.jpg

 

Restaurés bénévolement, ils parcourent de mai à octobre le tronçon de 3 km traversant un viaduc et un tunnel.

 

Parées de leurs plus beaux atours, vivement colorées, ces voitures à vapeur sont en soi un véritable spectacle : elles forment un petit musée, que l’on peut admirer à sa guise.

 

Au cas où vous aviez quelque velléité de monter sur ce joli balcon sur le Léman, laissez-vous y guider ...

 

 

Bonne Ascension !!!

 

 

 

10:27 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : transports, train, suisse, voyage | |  Facebook