dimanche, 08 mai 2011

L'artiste genevois Pascal Rérat s'invite au quartier des Bains

RERAT.jpgQu’est-ce qui se rend visible là ?

La vie et l’art posent la même question.

Tout ce qui s’est fait à travers l’humanité, dans la douleur comme dans l’amour, se meut en nous.

 

La concrétiser comme dans la peinture de Pascal Rérat permet de voyager avec ces formes. Le rapport qu’elles entretiennent avec l’espace reste ténu. La composition picturale émeut au-delà du sujet dont il n’est pas l’objet essentiel.

 

Le style, l’harmonie, l’équilibre, tout y est.

Poser un regard sur une toile de l’artiste genevois, c’est pour beaucoup ressentir le choc provoqué par la violence de la chair. Nul ne peint la déchirure avec la même acuité.

 

Pascal Rérat se bat, à l’instar du matelot jeté en mer, aux confins de l’affichable et de l’occulté, en nous questionnant sans cesse sur les failles de l’être jusqu’à en éprouver les fêlures invisibles.

Micheline PACE

Pascal RERAT - VERNISSAGE – 19 mai dès 18 h 00 – Espace CAP LOISIRS (Quartier des Bains)