UA-105021232-1

mardi, 24 juillet 2012

La Suisse aide à la création d'emplois en Tunisie


Avec SWISSINFO, on découvre il y a quelques jours encore plus les actions de l'aide au développement dans le pays en transition qu'est la Tunisie, ce avec un programme englobant les aspects essentiels de la problématique, dont la migration. La DDC, le  SECO, l'ODM collaborent d'une même voix à sa réalisation :

 
" Deux centres, dont El-Anaka, s’occupent d’inscrire les adolescents à des cours où ils apprennent la coiffure, la couture, la tapisserie, la pâtisserie, l’informatique ou le travail de maintenance.
 
Pour la Suisse, il est important de promouvoir la création d’emplois. Cela confère «une lueur d’espoir» aux Tunisiens, comme le dit l’ambassadeur suisse en Tunisie Pierre Combernous. Association Campagne a précisément été créée dans ce but: «Les jeunes pensent qu’il faut émigrer pour trouver du travail, explique son président honorifique Missaoui Mohamed. Nous voulons les amener à réfléchir autrement, leur faire réaliser qu’il est possible de bien vivre ici et qu’il vaut la peine d’envisager l’avenir avec confiance."

Un soutien aux entrepreneurs est déployé également dans ce cadre. En témoigne une femme qui "a reçu le soutien de la Suisse pour créer une usine qui traitera les éponges de mer trouvées au large de la côte tunisienne et les transformera en accessoires de bain, une fois que les cellules vivantes en auront été extraites. «Les Grecs avaient pour habitude de nous les acheter, mais ils ont cessé de le faire depuis la crise financière. Les autres acquéreurs ont aussi disparu. Résultat, les pêcheurs ont arrêté de chercher des éponges, puisqu’ils ne trouvent plus personne à qui les vendre. (...) La production sera vendue sous le label «100% fabriqué en Tunisie."
 
On se souvient que Bourguiba, le président de la libération, mettait un point d'honneur à l'éducation et à la formation, socle indispensable au développement économique et social d'une société. Dans ce domaine, l'apport de notre pays est aussi important (formation des profs, réfection des bâtiments, etc.)

Pour information, un Forum entrepreneurial Suisse-Tunisie va avoir lieu à Genève en novembre. Le but de cet échange entre opérateurs économiques suisses et tunisiens, membres de la diaspora tunisienne porteurs de projets, est d'apporter des opportunités pour de nouveaux partenariats, essentiels à tout développement vital.

 

dimanche, 26 février 2012

La Tunisie, 1 an après ... et la Suisse

"On dirait que le despote assure à ses sujets la tranquillité civile. Soit.

Mais qu'y gagneraient-ils si cette tranquillité même est une de leurs misères?

On vit aussi tranquille dans les cachots"

(Jean-Jacques Rousseau, Le Contrat social)

 

tunisiebateau.jpgUn sommet diplomatique s’est tenu à Tunis où il a été question du sort de la Syrie, à la veille de la 19e session du Conseil des Droits de l’homme. Mais pas seulement. Des dignitaires de haut rang ont profité de l’occasion pour réitérer leur soutien aux différentes étapes de la transition du pays hôte.

La Suisse n’est pas en rade dans ce domaine. Bien au contraire. On a tous en en tête des images de fin du monde illustrant des Tunisiens débarquant sur l’île de Lampedusa suite à la révolution mettant fin au régime de Ben Ali - à l’origine d’autres printemps arabes - avec le souhait de s’installer dans un état européen.

Leur pays a pourtant besoin d’eux pour sa reconstruction et son développement. Sur la base des statistiques de l’Office fédéral des migrations (ODM-DFJP) récemment publiées, on dénombre un taux de croissance parmi les plus élevés des demandeurs d’asile chez les ressortissants de la Tunisie, lequel s’élève, par ordre de grandeur, à 48 % des 17' 450 répertoriés.

Cependant, de retour de la patrie du jasmin, j’ai pu constater un nouveau souffle, des changements institutionnels probants et un terreau inédit pour la réalisation des projets sur la base de collaborations win-win. Reçue par l'excellente directrice du Programme suisse rattaché à l'Ambassade pour l'association SAMOci, je peux attester que les investisseurs suisses bénécieront des conditions nécessaires pour tisser à nouveau des relations de confiance avec cette partie du Maghreb, l'essor économique étant le pilier la viabilité de toute société, et par extension, la possibilité de la satisfaction des autres droits humains élémentaires.   

Lire la suite

15:13 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : samoci, coopération internationale, partenariat migratoire, tunisie | |  Facebook