UA-105021232-1

lundi, 14 septembre 2009

Féminiser les noms de profession, les titres et les fonctions?

fém.jpg

 "Il faut, quand on agit, se conformer aux règles, et quand on juge, avoir égard aux exceptions." (Joubert)

Avec la rentrée (scolaire et parlementaire), la question de la langue refait surface. Qui souhaite remettre sur le tapis la possibilité de la simplification de l’orthographe … d’autres se demandent s’il faut féminiser le nom des professions, selon les règles grammaticales en vigueur.

Faut-il dire une chargée de cours, une députée, une préposée, une officière, une apprentie, une avocate, une auteure, une matelote, Doctoresse, Colonelle au même titre qu’il existe bien des ouvrières, électriciennes, maçonnes, abesses, cuisinières, chômeuses?

Si la réponse était si simple, la question ne ferait pas couler autant d’encre !

Lire la suite

12:19 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : langue, féminisation, règles, néologismes, michèle lenoble | |  Facebook