UA-105021232-1

dimanche, 22 novembre 2009

L'homme est une herbe folle

 Qui vous rend à vous-même, en un jour, si contraire?

Quoi! même vos regards ont appris à se taire?

(Racine, Britannicus, v.735-736)

 

Les-arbres-ont-des-sexes.jpg

Quand on sort du cinéma, plus rien ne vous étonne. Tout peut arriver avec le plus grand naturel! Le nouveau film d’Alain Resnais, Les herbes folles, est un rafraîchissement ! En saisissant l’insoutenable légèreté des propos des protagonistes, il révèle les dysfonctionnements de l’être, ses difficultés à exprimer les ressorts de son imaginaire.

 

Un florilège des loufoqueries plus ou moins cocasses interpellent le spectateur, le faisant basculer entre illusion et évidence, bousculant ses attentes. Les cocasseries traduites verbalement donnent lieu à des jeux de mots aussi délirants que sensés parce que les sens sont les garants du principe de réalité et de la raison.

 

Inspiré du roman de Christian Gailly, L’incident, le film retrace l’improbable Resnais1.jpghistoire d’amour entre l’inénarrable André Dussollier et l’imparable Sabine Azéma, les deux acteurs fétiches d’une fidélité inégalable du grand cinéaste. Les plaisirs des yeux se mêlent à ceux des oreilles : de la baguette à la braguette, il n’y a qu’un air, d’autant qu’il s’agit d’une histoire de bagatelle.

 

L’amour naîtra-t-il néanmoins de ces jeux du hasard ?

 

Laissons le suspens à ceux qui ne l’ont pas encore vu à qui il est chaudement recommandé en ces temps de grisaille !

 

10:12 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : cinéma français, film humoristique | |  Facebook