UA-105021232-1

lundi, 02 mars 2009

Fracture Numérique : FSN, IUT, Telecom & Cie

l'Imprononçable.jpg"L’Afrique a besoin surtout d’ordinateurs", clamait Abdoulaye Wade, président sénégalais en 2003 lors de la réunion de Lyon autour des enjeux de la fracture numérique.

Cette première conférence internationale sur la solidarité numérique où se sont réunis représentants de gouvernements, du secteur privé ou d’ONG fut soldée par l’idée d’une coopération mondiale en matière de nouvelles technologies. C'est ainsi qu'est né le Fonds de solidarité numérique (FSN),  un outil de développement dans le secteur, dont le siège fut basé à Genève, jusqu'à ... il y a peu.

L’ex-ministre français Alain Madelin préside désormais ce fonds. D’après lui, la somme allouée pour réduire l’écart entre Nord et Sud ne suffit pas à réaliser les objectifs fixés autour de ce problème transversal. La question est de savoir comment faire.

Il est un fait : l'Afrique manque aussi d'ordinateurs. Une solution viable a été trouvée par la création de filières de recyclage d’ordinateurs pour les pays du Sud ! Un chiffre a été articulé : 500 millions d’ordinateurs venant d’Europe résorberait en 5 ans le déficit numérique; par ailleurs, cette nouvelle donne tenderait par la même occasion à la résolutions des différentes fractures.

Pour info, la Banque mondiale avait promis 1 milliard de dollars –soit l’équivalent de 780 millions d’euros- à Kigali pour le numérique mais la somme n’est jamais arrivée à destination…

Aujourd’hui, les connexions en Afrique sont encore toujours trop chères.

Lire la suite

09:44 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : afrique, suisse, onu, iut, ong, fracture numérique, fsn | |  Facebook