UA-105021232-1

mardi, 24 juillet 2012

La Suisse aide à la création d'emplois en Tunisie


Avec SWISSINFO, on découvre il y a quelques jours encore plus les actions de l'aide au développement dans le pays en transition qu'est la Tunisie, ce avec un programme englobant les aspects essentiels de la problématique, dont la migration. La DDC, le  SECO, l'ODM collaborent d'une même voix à sa réalisation :

 
" Deux centres, dont El-Anaka, s’occupent d’inscrire les adolescents à des cours où ils apprennent la coiffure, la couture, la tapisserie, la pâtisserie, l’informatique ou le travail de maintenance.
 
Pour la Suisse, il est important de promouvoir la création d’emplois. Cela confère «une lueur d’espoir» aux Tunisiens, comme le dit l’ambassadeur suisse en Tunisie Pierre Combernous. Association Campagne a précisément été créée dans ce but: «Les jeunes pensent qu’il faut émigrer pour trouver du travail, explique son président honorifique Missaoui Mohamed. Nous voulons les amener à réfléchir autrement, leur faire réaliser qu’il est possible de bien vivre ici et qu’il vaut la peine d’envisager l’avenir avec confiance."

Un soutien aux entrepreneurs est déployé également dans ce cadre. En témoigne une femme qui "a reçu le soutien de la Suisse pour créer une usine qui traitera les éponges de mer trouvées au large de la côte tunisienne et les transformera en accessoires de bain, une fois que les cellules vivantes en auront été extraites. «Les Grecs avaient pour habitude de nous les acheter, mais ils ont cessé de le faire depuis la crise financière. Les autres acquéreurs ont aussi disparu. Résultat, les pêcheurs ont arrêté de chercher des éponges, puisqu’ils ne trouvent plus personne à qui les vendre. (...) La production sera vendue sous le label «100% fabriqué en Tunisie."
 
On se souvient que Bourguiba, le président de la libération, mettait un point d'honneur à l'éducation et à la formation, socle indispensable au développement économique et social d'une société. Dans ce domaine, l'apport de notre pays est aussi important (formation des profs, réfection des bâtiments, etc.)

Pour information, un Forum entrepreneurial Suisse-Tunisie va avoir lieu à Genève en novembre. Le but de cet échange entre opérateurs économiques suisses et tunisiens, membres de la diaspora tunisienne porteurs de projets, est d'apporter des opportunités pour de nouveaux partenariats, essentiels à tout développement vital.

 

dimanche, 10 avril 2011

De l'immigration illégale au chantage à l'immigration

 

Lampedusa1.jpg

Photo d'une barque accostant à Lampeusa (île au large de la Sicile) / 4789 clandestins pour une population de 5000 habitants le 21 mars 2011 sans compter les 1470 arrivés par treize autres embarcations le jour suivant

 

 

Des migrants tunisiens vont être transférés vers le camp de Manduria (une ville de 32 000 habitants au cœur des Pouilles), une ancienne base de l'US Air Force. Le maire de cette jolie commune juchée sur le talon de la botte italienne avait fait montre de démissionner jusqu’à vendredi tant la situation semblait dramatique et qu’il se sentait isolé dans cette entreprise d’accueillir tous ces clandestins échus sur les côtes,via des embarcations de fortune, synonymes de malheurs et de frayeurs.

 

Des mégastructures de transit sont d’ailleurs construites un peu partout dans la péninsule.

 

Les relations Nord-Sud houleuses, les soubresauts entraînés par le printemps arabe et africain, les guerres et les dictatures qui déchirent le continent premier provoquent des vagues d’immigration clandestines - et donc illégales - que la bonne vieille Europe ne peut ni gérer ni intégrer.  

Lire la suite

22:17 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : immigration, lampedusa, dictatures, aide au retour | |  Facebook