UA-105021232-1

lundi, 21 mars 2011

Les derniers lambeaux de la Lybie kadhafienne

1065259587.jpg

Le discours de Sarko de cet après-midi a été suivi d’effet. Des avions de combat français survolent actuellement la Libye ; une mission de reconnaissance et de défense de la population civile est maintenue dans le même temps. Nul ne sait pourquoi il a fallu attendre tout ce temps : la résolution de l’ONU était pourtant claire. Beaucoup souhaitent voir enfin chuter la mafia Kadhafi.

 

Le leader maximo qui joue avec les mots de chef d’Etat et de Guide spirituel (pour éviter un coup d’état éventuel) a commis l’erreur fatale basée sur un mensonge savamment entretenu (un de plus) : Benghazi a été prise par ses troupes mais c’était sans compter la décision du Conseil de sécurité qui, elle, ne s’est pas fait attendre.

 

Le tyran de Syrte n’a jamais tenu sa parole : on se souvient de ses premiers attentats terroristes de sa carrière, du Boeing d’UTA, de l’affaire de Lockerbie, de l'annexion sauvage d'une grande partie du Tchad, à savoir la bande d’Aouzou, le triste épisode des infirmières bulgares et … des deux otages suisses!

 

Si 2010 a été marquée par les premières élections présidentielles démocratiques et transparentes en Guinée grâce à un Conseil National de Transition (CNT), érigé désormais en modèle, 2011 symbolisera la fin des régimes dictatoriaux de cette région du monde.  Un CNT s'est constitué en Lybie entre-temps. 

 

La solution est toute proche. Il suffirait d'encercler le Colonel qui ne jouit pas de véritable armée ... 

 

P1030065.jpg

 Micheline PACE

11:58 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : kadhafi, lybie, dictature, onu | |  Facebook

samedi, 05 mars 2011

Kadhafi au pilori

 

Kadhafi2.jpg
Cette semaine, le monde international a connu un événement sans précédent : la première suspension d'un Etat-membre de l'ONU du Conseil des droits de l'homme. La résolution l'a appelé de ses voeux et l'Assemblée générale présidée cette année par la Suisse l'a adoptée, succédant à ... la lybie (au même moment des otages suisses, du djyhad lancé contre notre pays et aux diverses humiliations infligées à des personnalités publiques helvétiques. Il faut relever que "jamais" cette organisation internationale n'a été aussi crédible tant par sa promptitude à réagir que par sa force de proposition. Magnifique!
kadhafi1.jpg

16:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : kadhafi, dictature, lybie | |  Facebook

jeudi, 24 février 2011

Des ONG crient leur colère contre la folie meurtrière du Guide lybien à l'encontre de son peuple (I)

 

En attendant les sessions spéciales concernant le sort de la Lybie demain, la veille de la Commission des droits de l'homme commençant lundi 28 février 2011, des ONG au bénéfice d’un Statut spécial à l’ECOSOC aux Nations Unies, membre observateur à la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) de l’Union Africaine exprime son indignation face à la cruauté de la politique de défense du Colonel Kadhafi envers son peuple. La RADDHO (Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme) s’insurge contre l’usage de balles réelles, d’armes de bombardements aériens qui tombent en rafales sur la population lybienne. Elle en appelle à l’urgence d’un sommet extraordinaire rassemblant les pays européens pour une protection effective des civils victimes de leur propre dictateur sanguinaire.

 

La RADDHO analyse comme suit la situation :

 

 

« Aujourd’hui, pour le dictateur libyen, sa famille et son clan,  tous les moyens sont bons pour s’agripper au pouvoir et pire, les déclarations du fils, Seïf Al-Islam, sont de ce point de vue sans ambigüité, et méritent d’être sérieusement traitées par la communauté africaine et internationale et notamment par le Conseil de Sécurité des Nations Unies et la Cour Pénale Internationale (CPI)  qui doivent impérativement agir avant qu’il ne soit trop tard. Les crimes de masses commis délibérément par le dictateur aux abois,  ses milices  et ses mercenaires, posent avec beaucoup d’acuité la question relative à la Responsabilité de Protéger le peuple libyen.

 

En effet, depuis le 15 février dernier, le peuple libyen à l’instar de ceux de la Tunisie, de l’Egypte, de Bahrein, du Yemen, d’Algérie et du Maroc, sont  dans les rues et  manifestent contre des dictatures corrompues régnant des décennies durant sur des Etats devenus leur propriété et confondus à un patrimoine familial, clanique  et/ou  tribal.

 

La RADDHO est très fortement préoccupée par le silence et l’inaction de l’Union Africaine (U.A) et des Chefs d’Etats Africains face à la situation qui prévaut en Libye et surtout le Maghreb arabe dont les implications géostratégiques dans la sous-région, sur le continent et sur le fonctionnement des institutions de l’organisation panafricaine, sont totalement  imprévisibles du fait même de l’influence politique et économique du Colonel Khadafi sur une bonne partie de pays du continent. »

 

lybie2.jpg

 

17:16 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : politique internationale, la raddho, ong, lybie | |  Facebook

lundi, 14 juin 2010

Enfin libre!

 

« Le plus grand mal, à part l’injustice, serait que l’auteur de l’injustice

ne paie pas la peine de sa faute. » (Platon, Gorgias)

 

 

Il est libre Max ! Y en a même qui l’ont vu voler ! Enfin, l’otage Max Göldi a pu s'envoler et foulé cette nuit le sol suisse, ce après 23 mois ou 695 (et +) jours de captivité …

 

N’étant ni un prisonnier de droit commun (son emprisonnement ne résulte pas d’un délit commis, si ce n’est d’avoir été là au mauvais moment et arbitrairement désigné comme le bouc-émissaire d’un système au sens plein du terme), ni un prisonnier de guerre (qui, pour l’anecdote, à une époque pas très éloignée étaient pris comme esclaves), ni bien évidemment un prisonnier politique (expatrié, travaillant pour le compte d’une boîte privée, il ne représentait pas des idées activistes contre le gouvernement en place ; il n’était pas non plus un professionnel de l’humanitaire gênant quelque vérité et risquant sa peau à chaque instant), Max Göldi restera la victime expiatoire de la folie assassine de quelques orgueilleux  mégalos à la masse.

 

kadhaa.jpg

 

Jusqu’au bout, nos lèvres étaient suspendues à quelque bonne nouvelle … sa libération de la prison ne signifiant pas encore une liberté retrouvée. L’attente de son passeport et de son visa pour quitter le territoire lybien fut de trop, les deux formalités n’ayant pas été bouclées en même temps.

 

Une chose est sûre pourtant : Max Göldi est de retour parmi les siens ! Mais le délire juridique et le vide diplomatique qui ont entouré cette tristissime affaire devraient faire pâlir de honte plus d’une personnalité « de haut niveau » dont la fadeur et la lâcheté ne font plus de doute.

 

Pour espérer en savoir plus, glaner les infos clés il faudra aussi attendre, à considérer qu'un jour, les langues se délieront ... L’heure des comptes s’ensuivra d'après le décompte des jours … Pour l’heure, l’ordre reste renversé :

 1110Barrigue.jpg

-         le plan d’action signé en vue de la constitution d’un « tribunal arbitral » (idée pourtant auparavant abandonnée) prévoit injustement une indemnisation aussi disproportionnée qu’insensée. La victime paie et le bourreau s’en tire avec le pactole;

 

-         au lieu que le clan Kadhafi présente ses excuses et tente de réparer son erreur, c’est encore la Suisse qui baisse son froc … (à moins que ça soit une stratégie … pour sauver son honneur une fois le manche du couteau changé de mains).

 

Dans cette attente, espérons que des politicards ne tirent la couverture à eux et instrumentalisent ce drame humain pour des raisons électorales comme on l’a déjà constaté ces dernières mois … alors que des amis et membres de la diplomatie, africaine notamment, ont œuvré discrètement (eh oui, cette vertu reconnue usuellement comme helvétique) en coulisse avec leurs homologues lybiens, sans oublier l'ONG Amnesty Internationale et Otages du monde. Mais ça c’est une autre histoire et l’histoire est souvent ironique ! Parions toutefois que les vérités éclateront bientôt … Espérons scerètement que les actions de soutien qui lui ont été témoignés ci et là durant ces deux interminables années lui soient parvenues et auront su le faire sentir un peu moins seul. Bienvenue à Max Göldi dans sa patrie et sa famille!

 

 

 

10:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : max göldi, otage suisse libéré, lybie | |  Facebook

dimanche, 16 mai 2010

La Lybie, héraut des droits de l'homme

1065259587.jpgUne fois encore l'absurde atteint des sommets. Décidément, la réalité dépasse parfois la fiction … La Lybie élue au Conseil des droits de l’ONU *, malgré les exhortations de 37 ONG reconnues en la matière à ne pas voter pour elle, constitue une information qui tombe comme un oxymore ! Mais ça n’est malheureusement pas une blague  …

Les 192 Etat membres auxquels étaient adressés ces appels restés sans écho se sont laissé happer par la Jamahirijya lybienne : 155 voix à bulletins secrets lui ont été attribuées ! L’orchestration du résultat n’en est pas moins « drôle ». l’insigne charge de l’annoncer devant l’Assemblée générale a été dévolue à Ali Triki, qui est de nationalité lybienne!

Le colonel Mouammar Kadhafi peut donc continuer à se frotter les mains … Des rapports officiels pointent du doigt les graves exactions aux droits humains fondamentaux, un compatriote, Max Göldi, reste l’otage du terrorisme d’Etat en place depuis 667 jours, ce avec ne suite d’épisodes aussi dramatiques que scandaleux, un djiad lancé contre un pays souverain comme la Suisse (tout comme son appel à le démanteler à différentes occasions) n’auront ainsi pas convaincu des personnalités à hautes responsabilités que la défense des droits de l’homme n’est pas un jouet dans le mains de potentats avides et sanguinaires.

On sait qu’il fut loué par un sociologue occidental pour son interprétation des valeurs universelles de la Charte  en le faisant le héraut des droits de l’homme mais pousser le witz jusque là reste problématique pour une institution de cette envergure. Dans son essence, lesmouammar-kadhafi.jpg mécanismes des droits de l’homme ne découlent pas de la force, bien au contraire …

Il faut dire que les manœuvres de coulisses ont été savamment conduites … un nombre égal à celui des sièges à repourvoir évitant une élection compétitive (paradoxalement) ont sauvé la mise ! Grâce aux 4 places dévolues au groupe Afrique, l’Ouganda, la Mauritanie, l’Angola ont été assurées de siéger aux côtés de la Lybie (bien qu'elle ait perdu sa place de numéro 1 sur le continent). Il faut préciser que ce jeu des chaises musicales ne correspond pas à la logique des quotas : les candidatures suisses à des postes à l'ONU sont systématiquement discriminées au profit de profils le plus souvent moins engageants. Le cynisme - sans contre-pouvoir - dans toute sa splendeur!

 

* Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a été créé en 2006. Pour remplacer une Commission, qui avait elle-même été discréditée parce que des pays au bilan peu glorieux en matière de droits de l’homme pouvaient y siéger.

18:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : droits de l'homme, kadhafi, lybie, suisse | |  Facebook

dimanche, 27 décembre 2009

Annus horribilis pour qui, pour quoi?

"Malaise dans la culture. Car la culture, c'est la vie avec la pensée. Et on constate aujourd'hui qu'il est courant de baptiser culturelles des activités où la pensée n'a aucune part." (Alain Finkielkraut)
 
 
dilem-Algérie.jpg
 

 

Tiens, en ces fêtes de fin d’année qui riment avec bombance, un peu de légèreté ne fait pas de mal.

 

La presse étrangère s’est fait l’écho à l’envi du résultat de la votation sur l’interdiction des minarets. À lire différents journaux des pays européens et …  orientaux, on note que :

 

-          beaucoup de musulmans ne respectent pas la liberté religieuse des non-musulmans ; par exemple, 100 millions de chrétiens vivent sous surveillance, plusieurs demandes de créations d’églises sont refusées, environ 25 églises ont été brûlées au Pakistan à Noël ;

-          la très grande majorité des mosquées ne sont pas flanquées de minarets car l’ornement architectural n’est pas nécessaire à la pratique de la prière ;

-          le Coran n’indique nulle part l’existence du minaret.

 

Alors que cette initiative populaire ne viole aucun droit fondamental, ce qui est reconnu par beaucoup d’esprits éclairés,  noel-christmas-2008.jpgcontrairement aux idiots utiles de service, qui encouragent tout et n'importe quoi, au nom d'un multiculturalisme bon teint donnant libre cours à tous les irrationnels, un recours a été déposé auprès de la Cour de Strasbourg.

 

Entre-temps, le clan Kadhafi dépose plainte contre l’Etat de Genève pour utilisation de photos d’Hanibal dans la presse, tout en prétendant que cette votation alourdira l’ambiance entre les deux pays que 27 litiges opposeraient.

 

En ce Noël, nos deux otages retenus en Lybie depuis juillet 2008 n’ont pas pu rejoindre leur patrie et leur famille alors qu’ils auraient dû fouler le sol suisse en août dernier ...  

 

 

 

 

 

699024685_2.jpg

21:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : suisse, islam, lybie, votation anti-minaret, otages | |  Facebook