UA-105021232-1

lundi, 09 août 2010

Bruno Crémer a cassé sa pipe

« Le cinéma c'est la vie et vice-versa. » (Sergio Leone)

 

L’acteur qui incarnait de 1991 à 2006 le commissaire Maigret, durant près d’une cinquantaine d’épisodes, a cassé sa pipe.

Une "gueule" - une belle gueule, ma foi - du cinéma vient de disparaître ... Avec son physique impressionnant, sa voix grave autant que chaude, ses grands yeux clairs expressifs, son regard malicieux presqu'enfantin, Bruno Cremer a su émouvoir, interpeller, surprendre tout au long de sa longue filmographie et sa carrière théâtrale : immortalisé par Yves Boisset, Pierre Scheondoerffer, François Ozon, Goretta, Jean-Claude Brisseau, il joua Shakespeare, Oscar Wilde ou Anouilh de manière inégalable! 

Pipe au bec, le personnage marquera les esprits grâce à son sens psychologique convaincant, son goût pour la justice et la vérité, sa passion jamais démentie dans l'art de déjouer les mensonges.

 

Ses amis – auxquels il resta fidèle tout au long de son existence – sont Claude Rich, Jean-Paul Belmondo, Jean-Pierre Marielle, Jean Rochefort, Michel Bouquet entre tant d’autres génies artistiques.

 

Hommage à celui, qui aimait expliquer que ce métier, désiré dès son plus jeune âge, lui avait sauvé la vie et qu’il était plus à l’aise sur la toile ou sur les planches que dans la vie, emporté par cette saloperie de cancer qui lui vola à jamais sa voix inimitable. 

 

Cette présence massive et rassurante a quitté les feux de la rampe mais viendra assurément hanter encore longtemps les méandres de notre mémoire …

 

maigret.jpg

 

 

 

 

13:09 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : bruno crémer, maigret, hommage | |  Facebook