UA-105021232-1

samedi, 27 novembre 2010

Genève drapée de neige ...

neigeGE.jpg

 

Force est de constater qu’un lac porte le nom de la ville la plus prestigieuse à sa rive. En Suisse, on connaît le Lac de Neuchâtel, de Bienne, de Morat, de Thoune, de Zürich, de Constance, de Zoug ; le Lac Majeur ou des Quatre-Cantons obéissent à leur manière à la règle.

 

Quid du Lac de Genève ? Le nom fait-il la chose ? Son histoire est pourtant bien cocasse.

 

Il faut être à l’étranger pour entendre parler du « lac de Genève » au point d’exister tel quel : Genfersee, Lago di Ginevra, Geneva Lake. Pour beaucoup, on doit donc dire « lac de Genève », point barre.

 

C’est en effet au 16e siècle, qu’à cause de sa renommée internationale, apparaît cette dénomination même s’il ne désignait que 79 km2 de la superficie lacustre. Bon, il paraît qu’on a enfin un lac (artificiel) à Genève ( cliquer ici )depuis cette semaine écoulée, une gouille d’eau exclusivement cantonale, donc non transfrontalière.

 

Mais le plus étonnant reste que ce matin, Genève s’est réveillée sous un manteau de neige (quand bien même il est rare de connaître ce linceul blanc avant Noël) … rimant avec paix, lenteur, silence. Un poème de Guy de Montpassant me vient en mémoire :

 

 

 

 

 

Lire la suite

16:44 | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : genève, neige, lac | |  Facebook