UA-105021232-1

mardi, 22 mai 2012

Veni, vedi, vici ... la Genève romaine

REG_GEN_ANT_001_a.jpg

On doit le nom de notre ville à Jules César.

En atteste l'enseigne sur la tour de la Place Bel-Air.

Voici un quiz concocté par notre hebergeur pour parfaire nos connaissances et redécouvrir son histoire ...

Les questions sont de savoir quel peuple habitait la région avant l'arrivée de Jules César, la signification du terme d'origine gauloise Genua, le rôle des Helvètes dans la guerre des Gaules et comment l'empereur les fit stopper aux portes de Genève ...

À vos jeux !!!

 

21:38 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : genève, rome, jules césar | |  Facebook

dimanche, 31 mai 2009

Jeux de Romains / jeux de vilains

«L'amour triomphe de tout ; nous aussi cédons à l'amour.»
Virgile - Les bucoliques

 

Comment s’aimait-on sous l’ère romaine ? L’Helvétie abrite des lieux remontant à cette époque antique, qui nous en révèle depuis quelques décennies les secrets. Que ce soit Yverdon avec ses bains thermaux, les bords de la Tène à Marin (Neuchâtel), l’amphithéâtre d’Octodure, pour ne citer que ces endroits, notre pays ne manque pas de références vivantes autant que livresques à l’antiquité romaine.

Carracci_Antoine_et_Cleopatre.jpg

Mais que savons-nous de l’amour dans une ville romaine comme Aventicum (Avenches, en français) ? Si la question des représentations et des pratiques érotiques a déjà été moult fois traitée pour ce qui concerne la péninsule italienne, il n’en va pas de même pour les territoires limitrophes, de ce côté-ci des Alpes, dans les colonies romaines.

L'exposition AMOR* en référence au dieu latin de l’amour et comme l' anagramme de ROMA nous en dévoile quelques aspects. Bien qu’il faille tout de même avertir les intéressés que l’exhibition des objets en rapport au sujet est fort peu ludique, pas moins didactique, nous laissant sur notre faim, on y découvre ça et là que les Romains connaissaient déjà beaucoup de « nos » postures sexuelles actuelles. Au cas où cette vérité n’étonne personne, on pourrait néanmoins préciser que la domina était considérée autant comme maîtresse de maison que comme partenaire sexuelle (et non simple objet) exprimant un désir propre.

Vu la maigreur du nombre de choses à visiter, rien n’empêchera le visiteur, au terme de la balade, qui n'est en rien une débauche érotique, de jeter un coup d’œil à l’exposition permanente, en guise de consolation : la copie du buste en or de l’empereur philosophe Marc-Auèle ou encore le célèbre bas-relief illustrant la louve allaitant les deux frères jumeaux fondateurs de la Ville éternelle, Romulus et Remus.

 

* Cette exposition temporaire, qui se déroule actuellement, se trouve au quatrième étage du Musée romain d’Avenches.

20:04 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : arts, rome, antiquité, avenches | |  Facebook