UA-105021232-1

Suffit, ESOPE !

Imprimer
docteur.jpg« Quoi que puisse dire Aristote et toute la Philosophie,

il n'est rien d'égal au tabac :

(…) qui vit sans tabac n’est pas digne de vivre. (…)

Ne voyez-vous pas bien, dès qu’on en prend,

de quelle manière obligeante on en use avec tout le monde,

et comme on est ravi d’en donner à droite et à gauche, personnages.jpg partout où l’on se trouve ?

 

On n’attend pas même qu’on en demande,

et l’on court au-devant du souhait des gens :

tant il est vrai que le tabac inspire

des sentiments d’honneur et de vertu

 

à tous ceux qui en prennent. »

 

 

 

Après cette démonstration poétique de Sganarelle, tenant une tabatière (Dom Juan, Molière, Acte I, Scène 1) des non-méfaits du tabac en société, êtes-vous toujours certain de vouloir voter le contraire du bon sens alors que la prise de drogues altère discernement et jugement, renforce la dépendance physique ? N'est pas qui veut un bon Docteur

 

 

Lien permanent 11 commentaires

Commentaires

  • C'est un scandââââle !
    Qu'attendent donc les philanthropes anti-tabac pour censurer Molière ???

    ;o)

  • "Quoi que puisse dire Aristote et toute la Philosophie,
    il n'est rien d'égal au tabac"

    Surtout qu'Aristote n'a jamais eu rien à dire sur le tabac.

    Les fumeurs sont des mauvais perdants. Ils continuent à gémir et déblatérer sur leur privation de liberté (sic!), alors qu'ils peuvent tout à fait continuer à fumer et se pourrir les poumons chez eux.

    "Non-méfaits" du tabac? MDR! Sûr qu'aucun fumeur ne va venir se vanter ici de sa bronchite ou de sa toux chronique, de son impuissance, de son incapacité à monter les escaliers sans être essouffler, etc.

    La nicotine est une drogue dure, bien plus dure que le cannabis. Certaines personnes n'arrivent pas à s'arrêter de fumer ou alors seulement pour un temps et rechutent. Et l'arrêt du tabac occasionne un syndrome de manque avec des effets non négligeables.

  • Ah ben c'est ben vrai ça !
    Y a qu'à voir comme les démocrates anti-tabac ont applaudi à tout rompre quand le TF a remis les pendules à l'heure au Conseil d'Etat.
    Ahlala, M'dame Micheline, ces fumeurs y sont d'une môôôôvaise foi !

    :o)

  • Censurons, interdisons, poursuivons dans les voies liberticides, lisons des salauds incompétents pour nous faire c... : le ridicule ne tue malheureusement pas (contrairement la nicotine?) !

  • Qu'est-ce que je disais? De TRES mauvais perdants. MDR!

  • Cessez de dire n'importe quoi, Johann! Perdants de quoi? Enfin... Laissons respirer les gens l'air qu'ils veulent et que les politiques fassent leur boulot pour lequel ils ont été élus!!!

  • Le tabac pur est bien différent de nos cigarettes, remplies de produits chimiques.
    C'est pour cela, qu'il ne faut pas faire la fine bouche devant le tabac ... communiste, en provenance de La Havane, qui, avec trois catastrophes météorologiques, risque d'en manquer.

    A bon entendeur,

  • Quoi ? Les havanes viennent de la Havane ? Ah bon ?
    Moi qui croyais qu'ils étaient produits par ces infâmes cigarettiers
    qui cherchent sournoisement à empoisonner les bistros bien à l'abri
    de la pollution automobile et industrielle.
    Va falloir que je revoie tous mes concepts existentiels.

    :o)

  • Nos cigarettes ne seraient pas remplies de pur tabac? Allons donc, Victor! Vous détenez toujours le fin mot de l'histoire... Que diront les "pro-fumette" si la légalisation de l'herbe passait en même temps que la prohibition de la clope, à la vue d'une drogue qui serait mélangée avec du tabac et autres substances plus ou moins illicites ??????????????????????????????????????

    J'ai regretté ne pas avoir assisté à votre soirée d'hier (mais j'étais déjà engagée à une soirée privée). Bien à vous ainsi qu'à vos amis UDC dynamiques!

  • Pffffff, les fantassins de la politique qui veulent que nos jeunes fument de la moquette mais qui refusent une école de qualité, qui les oriente !!!

    Notre république = le règne de la bêtise, asortie à l'arrogance de pouvoir!

    Il faut que Justice soit faite...

  • La belle affaire ... On accuse Barack Obama de ne pas avoir réussi à arrêter de fumer, lui qui avait expliqué en juin dernier être «à 95%» guéri de la cigarette, bien que parfois, il lui arrivait de «déraper». On lui a fait avouer son "échec" aux yeux du politiquement correct : «Comme je l'ai déjà dit, en tant qu'ancien fumeur, je bataille sans cesse. Ai-je fait des écarts parfois ? Oui. Suis-je un fumeur au quotidien ? Non. Je ne fume pas devant mes enfants, je ne fume pas devant ma famille»!

    Non, mais ... À quand aurons-nous le droit de nous enquérir sur le nombre de fois qu'un élu fait l'amour par semaine afin de déterminer le ombre de calories brûlées?

    Les ayatollahs en tous genres devraient brûler en Enfer pour l'éternité, sans rémission!

    Le souci pédagogique du président sauve un peu les meubles - le pauvre! - pour justifier un peu la loi qu'il a fait passer sur une restriction dans le domaine «parce qu'avant tout, nous ne voulons pas que nos enfants commencent». Mais tout de même ...

Les commentaires sont fermés.